parution 22 septembre 2010  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Gastronomie Seinen

Les gouttes de Dieu T15

Après la lutte du 4ème apôtre, Shizuku et Isseï vont collaborer à 2 reprises pour découvrir qui a volé de précieux vins dans la collection de leur père et pour identifier les vins mystérieux d'une cave entière ! Un opus qui met le vin à la bouche !


Les gouttes de Dieu T15, manga chez Glénat de Agi, Okimoto
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2010

L'histoire :

Isseï et Shizuku ont ramené chacun le vin qu’ils pensent être le 4ème apôtre décrit par Yutaka Kanzaki dans son testament. Après être tous deux partis de leur côté sur la trace de leur premier amour, chacun en est revenu avec une certitude, mais leur description diffère pourtant grandement : si celle d’Isseï est empreinte de tristesse et qu’il résume son impression par « les larmes de son premier amour », Shizuku a quant à lui une vision plus joyeuse de la chose. En fait, leur description ne varie vraiment que sur la fin, et pour cause : ils ont tous deux sélectionné le même vin, mais d’un millésime différent ! Qui sera donc déclaré vainqueur de cette 4ème manche ?
Après cela, tandis que Shizuku et Miyabi rendent service à Fujieda, le patron du bar à vin, en tenant la boutique à sa place le temps d’une soirée, ils tombent sur un client apparemment connaisseur mais qui s’obstine à déclarer que le grand cru qu’on lui a servi est abîmé. Les deux frères n’étant pas du même avis, ils refusent de donner raison au client et vont tout faire pour découvrir d’où vient cette différence d’appréciation. En fait, il semblerait que les problèmes de l’homme en passe de divorcer lui cause des troubles de la digestion capables de modifier son sens du goût...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après la révélation de l’identité du vin désigné comme le 4ème apôtre dans le testament de Yutaka Kanzaki, l’histoire se tourne vers quelques péripéties intermédiaires en attendant que soit faite la lecture de l’énigme concernant l’apôtre suivant. A travers de nouvelles rencontres, mais également un vol de plusieurs bouteilles inestimables dans la collection de son père sur lequel il va devoir enquêter, Shizuku continue donc en même temps que nous son apprentissage du monde du vin et de ses subtilités. Au programme des thèmes abordés cette fois-ci : l’influence des problèmes digestifs sur le goût et le ressenti du vin, les cycles de vie du vin en bouteille et les caractéristiques d’un vin de plus de 100 ans. Et sur la carte des vins : un Pomerol Château Lafleur, un californien Ridge Zinfandel Essence, un champagne Jacques Selosse, un mousseux italien Santero Pinot Chardonnay, un Château Lafite, un Cos d’Estournel, un Château Margaux, un Perrier Jouët Belle Epoque Rosé, un Puligny-Montrachet Les Pucelles, et enfin un Romanée-Saint-Vivant. Autant dire qu’il y a cette fois encore de quoi faire, sans compter les 15 pages bonus en fin de volume entièrement consacrées à des critiques de différents vins. Que ce soit du point du vue didactique ou de celui de l’histoire, le scénariste nous offre donc un opus varié et sympathique, même si comme souvent il ne fait pas vraiment dans la subtilité concernant ses rebondissements, comme par exemple pour l’histoire avec le couple en instance de divorce (on a du mal à croire que la femme demande le divorce sans avoir pris le temps de parler avec son mari, juste parce que celui-ci semble lui donner de la piquette à boire !). Mais comme toujours, cela passe finalement bien, d’autant que les graphismes sont comme d’habitude au top (avec tout de même un petit bémol concernant l’édition qui présente quelques moirages dans le tramage de certaines pages). Et donc, là aussi comme d’habitude, on a hâte de lire la suite, surtout vu le challenge et la découverte que font Shizuku et Isseï à la fin de ce tome. Une affaire à suivre, donc.

voir la fiche officielle ISBN 9782723474399