parution 17 août 2011  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Gastronomie Seinen

Les gouttes de Dieu T20

La recherche du 6ème apôtre mène Shizuku et Issei sur 2 chemins des plus différents. Pourtant, chacun en sortira grandi à sa manière, et avec un vin à proposer ; mais leur choix diffère. Un volet comme toujours agréable, et où le rythme s’accélère.


Les gouttes de Dieu T20, manga chez Glénat de Agi, Okimoto
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Dans le train qui les emmène à Kyoto, Shizuku et Miyabi dégustent deux vins que le jeune homme a achetés juste avant de partir pour passer le temps, mais ils se laissent finalement emporter par leur enthousiasme et finissent les deux bouteilles. C’est donc plutôt pompettes qu’ils arrivent à Kyoto et, une fois sortis de la gare, se rendent compte qu’ils ont oublié leurs bagages dans le train ! Ils doivent donc aller les chercher à la gare suivante avant de revenir, ce qui met tout leur planning en l’air : ils vont devoir trouver un hôtel pour la nuit. Malheureusement, c’est la saison des voyages de classe et ils essuient refus après refus car tout est plein partout. Finalement, ils commencent à se dire qu’ils vont devoir trouver un bar ouvert toute la nuit pour attendre le lendemain mais Miyabi doute que ce genre de commerce existe aussi à Kyoto. C’est alors qu’ils tombent sur une gargote servant visiblement de la nourriture italienne. Intrigués, ils décident d’entrer voir et ont la surprise de découvrir que l’établissement est tenu par un véritable italien. Rapidement, la discussion se met à tourner autour du vin et il se trouve que l’homme cherche, tout comme Shizuku, un vin italien en rapport avec la sensation d’espace. Si le vin qu’il recherche n’est pas tout à fait le même et doit le mener quant à lui à retrouver sa fiancée japonaise partie sans laisser d’adresse, cela va tout de même permettre à Shizuku de comprendre l’énigme laissée par son père concernant le 6ème apôtre...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après le 19ème tome qui abordait de manière très intéressante l’aspect marketing du monde du vin, ce nouvel opus reprend sur la lutte pour le 6ème apôtre et on y suit donc Shizuku et Issei, partis chacun de leur côté trouver une réponse à l’énigme posée par le défunt maître Kanzaki. Si pour Issei, cela passe par une introspection et le début de la réconciliation avec sa mère, pour Shizuku il s’agit plutôt d’un voyage initiatique où il espère trouver un paysage qui lui ferait penser à la description du testament, et de là avoir une révélation quant à la nature du vin mystérieux. Et dans les deux camps, ce que propose le scénariste est assez intéressant, même si encore une fois la ficelle est bien grosse concernant Shizuku qui rencontre « comme par hasard » le seul homme à des kilomètres à la ronde qui pouvait le mener à une piste décente. Mais si on passe outre cet aspect, la lecture se montre comme toujours des plus prenante et la révélation de l’apôtre qui a lieu avant la fin du volume nous offre même une petite surprise. Après cela, l’intrigue repart de plus belle en mode « transition » et l’on découvre que le chef du département vin de la société de Shizuku va être bientôt mis au placard pour être remplacé par un jeune loup aux dents longues pour qui le vin est un bon moyen d’assouvir ses ambitions mais qui semble bien étranger à la passion et au plaisir que cela procure lorsqu’on en boit ! De quoi révolter Shizuku et ses amis qui arrivent alors à organiser un concours commercial qui décidera de l’avenir du service. Une intrigue bien chargée du début à la fin donc, et les graphismes sont comme toujours très léchés même si les vins de ce volume ne permettent pas de mettre en scène des visions très riches en décors travaillés. Malgré tout, on a tout de même droit à quelques paysages de Soleil couchant ou de nuit sympathique et, le reste étant comme d’habitude d’un excellent niveau, la lecture se montre donc sans accroc du début à la fin. Avec ce tome, on sent que le rythme s’accélère un peu, ce qui n’est pas plus mal, et on attend de voir si la suite continuera de la même manière. Rendez-vous au tome 21 !

voir la fiche officielle ISBN 9782723481663