parution 15 août 2004  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Aventure - Action, Thriller Seinen

Parasite T10

Shin'ichi doit mettre fin à la menace que représente la créature Goto, mais en a-t-il le droit et le pouvoir ? Dernier volume d'une série mouvementée à classer parmi les grands classiques du seinen.


 Parasite T10, manga chez Glénat de Iwaaki
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2004

L'histoire de la série :

Shin’ichi est un jeune adolescent japonais comme les autres, jusqu’au jour où il est attaqué par un étrange organisme extra-terrestre. Ce dernier tente de s’emparer du cerveau du jeune homme, mais Shin’ichi ne se laisse pas faire et le bloque dans son bras. Le parasite s’installe alors dans ce membre. Petit à petit, il va se révéler à Shin’ichi. Intelligent, le parasite va apprendre à communiquer, ce qui lui permet de développer une relation bien particulière avec son hôte. Il est également capable de prendre toutes sortes de formes et tout particulièrement des formes tranchantes, adaptées au combat… Shin’Ichi décide de baptiser le parasite « Migy », droite en japonais, puisqu’il habite son bras droit. Ce « duo » va découvrir bien assez tôt qu’ils ne sont pas seuls : d’autres parasites hantent la ville. Cependant, ces parasites ont réussi à prendre les cerveaux de leurs hôtes. Le résultat est un ensemble d’organismes anthropophages qui commettent des crimes d’une violence inouïe. Migy va défendre Shin’Ichi de ces parasites sanguinaires, car la mort de Shin’Ichi signifie sa propre mort. Mais Migy découvre peu à peu sa nature et les capacités de son organisme. Est-ce que Migy continuera à combattre les siens ? Et quel est le but des parasites ? La race humaine a-t-elle son mot à dire au travers de Shin'Ichi ?

L'histoire :

Le coup de filet mené par les militaires à la mairie était destiné à arrêter tous les parasites, cependant le plus puissant d'entre eux, Goto, a réussi à s'enfuir avec Shin'ichi et Migy sur ses traces. Un combat inégal s'en suivit où Migy se sacrifia pour Shin'ichi. Ce dernier erra alors dans les bois en s'éloignant le plus possible de la créature meurtrière qui le poursuivait. Errance qui prend fin devant le porche de madame Mitsuyo qui l'héberge volontiers. Mais Goto n'est pas mort et il perpétue les meurtres pour lesquels il a été mis au monde. Prenant conscience qu'il est le seul à pouvoir le vaincre, c'est un Shin'ichi désabusé mais pugnace qui va se lancer sur la piste du monstre. Le face à face est inévitable. Toutefois, que peut un simple humain contre une bête féroce ? Qu'est-ce qui, face à la mort, le différencie d'une bête ? Migy ne lui laissera pas le temps de la réponse et ensemble ils font face à Goto, le laissant dans un triste état. Tout pourrait prendre fin ici. Toutefois, Shin'ichi peut-il s'abroger le droit de mettre fin à une espèce qui au fond ne demande qu'à vivre ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce volume est le dernier d'une série qui a fait date dans l'histoire du manga et un des plus grands seinens dans son genre. On retrouve ici tous les ingrédients qui ont fait le succès de la série : des combats spectaculaires et tentaculaires, une chasse à l'homme impitoyable et une réflexion sur la place de l'humain et son rôle en tant qu'espèce sur notre petite planète. Le tout pimenté de seconds rôles qui apportent tous leur pierre à l'édifice. Le casting est réussi, le scénario intéressant et ce jusqu'au bout. Les questions posées ne sont pas traitées à la légère et ce plus que jamais dans ce volume où la frontière entre l'humain et la bête est plus floue que jamais. On peut d'ailleurs s'interroger sur la signification de Shin'ichi, qui se traduit en japonais le nouveau premier (nouvelle espèce, nouvel humain ?). Côté dessin, pas de surprise et toujours ce goût de la mise en scène, classique mais varié. Il faut dire que le manga est maintenant un peu ancien et le découpage des cases est un poil trop carré et les lignes de mouvement moins présentes que dans les productions récentes. Pour autant le plaisir de lire est intact et s'il vous faut définitivement une bonne excuse pour lire ce manga, sachez qu'il a servi de point de départ pour Terminator de James Cameron. Un classique et un grand seinen !

voir la fiche officielle ISBN 9782723445054