parution 20 novembre 2014  éditeur IMHO  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Sentimental Seinen

La fille de la plage T1

Sato aime Misaki qui ne veut pas d’elle, aussi se reporte-t-elle sur Isobe qui accepte de lui servir de jouet sexuel, espérant qu’elle finira par tomber amoureuse de lui. Trajectoires tragiques d’ados paumés, du grand Asano, malsain et déprimant.


La fille de la plage  T1, manga chez IMHO de Asano
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©IMHO édition 2014

L'histoire :

Adolescente en classe de 3ème, Sato a fait une fellation à Misaki, le beau gosse du lycée à qui elle a demandé de sortir avec elle. Une fois terminé, la réponse fut sans appel : Sato n’est pas son genre ! Complétement paumée, la jeune fille se rabat sur son camarade Isobe, amoureux d’elle depuis la 5ème. Elle couche avec lui et lui raconte ce qu’il s’est passé, puis elle lui annonce ne pas être amoureuse ni ne vouloir l’embrasser. D’abord fâché d’avoir servi de jouet à Sato, Isobe décide finalement d’accepter cette relation, espérant que la jeune fille finira par tomber amoureux de lui malgré tout. Dès lors, les deux adolescents vont multiplier les expériences sexuelles lors de rencontres secrètes, avant même d’apprendre à vraiment se connaître. Et tandis qu’au départ, Sato reste amoureuse de Misaki et traite Isobe comme un passe-temps, ses sentiments semblent changer peu à peu sans qu’elle s’en rende compte. De son côté, Isobe voit par contre son amour pour Sato disparaître petit à petit...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans la bibliographie d’Inio Asano, les fans de l’auteur auront senti depuis quelques années qu’une évolution s’est doucement opérée. Si Bonne nuit Punpun (édité chez Kana) apportait une touche surréaliste et fantastique au récit, chose rarement vue chez le mangaka jusque-là, La fille de la plage s’éloigne également beaucoup de la manière habituelle qu’avait l’auteur de raconter un récit, mais il s’agit cette fois de changements tout à fait différents. Le récit tourne principalement autour de deux ados paumés, qui réalisent ensemble de nombreuses expériences sexuelles en tout genre, à la fois pour se chercher mais probablement plus pour passer le temps et se consoler de leurs tourments. La première, Sato, est malheureuse car le garçon dont elle est amoureuse, Misaki, le beau gosse du lycée, ne veut pas d’elle comme petite amie, bien qu’il l’autorise tout de même à le sucer (!). Le second, Isobe, est amoureux de Sato et accepte de lui servir de jouet sexuel à défaut de mieux, la jeune fille reportant sa frustration sur lui. Isobe souffre de la perte de son grand frère mais n’a personne à qui en parler, cela le rongeant également petit à petit, et ses parents toujours absents ne font que renforcer sa perte totale de repères. Leur relation se construit dès lors sur l’amertume de gâcher leur jeunesse, leur premier amour, leur première fois, et le mépris et l’attirance qu’ils ressentent l’un envers l’autre... Entre réflexions cinglantes sur ce qu’Isobe pense de Sato, prête à coucher avec lui mais pas à l’embrasser tout en servant de serpillère à Misaki, et Sato qui traite Isobe avec mépris tout en multipliant les expériences avec lui, le récit se montre dur, malsain et déprimant. En cela, les amateurs d’Asano ne seront pas tellement dépaysés. La façon dont se déroule l’histoire, par contre, est radicalement différente par rapport aux habitudes de l’auteur. Pas de monologue intérieur cette fois, le mangaka se contentant de nous rendre spectateurs des événements, sans autres indices pour comprendre les protagonistes que ce qu’ils disent ou font devant nos yeux. Le décor change aussi un peu des éternelles villes déshumanisées mises habituellement en scène par le mangaka, l’action se situant cette fois en bord de mer dans une petite ville où les gens se connaissent déjà plus ou moins tous depuis longtemps, ce qui renforce l’exclusion de ceux qui, comme Isobe, ne sont pas originaires du coin. La construction même du déroulement des événements change puisque les protagonistes passent leur temps à multiplier les expériences sexuelles avant même d’essayer d’apprendre à se connaître et à s’aimer, à l’opposé de ce qui se ferait classiquement, donc. Au dessin, Inio Asano excelle comme toujours et offre des planches réalistes et fournies qui collent parfaitement à l’ambiance. Seul bémol, on remarque qu’au niveau découpage, le mangaka utilise presque toujours les quelques mêmes dispositions, planche après planche, ce qui, une fois qu’on l’a remarqué, perturbe un peu la lecture. Au fur et à mesure du tome, la relation d’Isobe et Sato semble évoluer en sens contraire : la jeune fille s’attache de plus en plus au garçon, tandis que ce dernier, amoureux au départ, cherche de moins en moins à porter leur relation au-delà du sexe. Leur trajectoire continuera-t-elle de s’éloigner ainsi jusqu’à une issue tragique ? Réponse dans le prochain et dernier opus de cette courte série à ne pas rater.

voir la fiche officielle ISBN 9782364810037