parution 01 juillet 2011  éditeur Kazé manga  collection Kazé shônen
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Anticipation Shônen

Hokuto no Ken – Edition Simple, T21

Kaïoh monte Hyô contre Ken tandis que ce dernier est déjà rétabli de son précédent combat. Sur la route vers Kaïoh, il va donc d’abord affronter Hyô, et Orque lui révèle que c’est son frère ! Un volet décevant, cruellement en manque d’originalité.


 Hokuto no Ken – Edition Simple, T21, manga chez Kazé manga de Buronson, Hara
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kazé manga édition 2011

L'histoire :

Hyô se rend auprès de Kaïoh, doté d’un cadeau pour Sayaka, la sœur de ce dernier dont il est amoureux. Apprenant que le rashô s’approche de son château et que sa sœur s’en réjouit, Kaïoh a une idée : il va tuer sa sœur en accusant Kenshirô afin de monter Hyô contre ce dernier. Ainsi, les deux derniers pratiquants du Hokuto se battront et s’anéantiront l’un l’autre. Tout fonctionne comme prévu : Kaïoh tue sa propre sœur et, à son arrivée, Hyô est anéanti et jure de trouver Kenshirô et de le tuer. Deux jours plus tard, tandis que les funérailles de Sayaka sont organisées, Kenshirô est déjà remis de ses blessures : le sacrifice du père d’Orque ainsi que la perte de l’œil de ce dernier lui ont donné la force de guérir plus vite ! Un sous-fifre de Kaïoh découvre alors l’endroit où ils s’étaient cachés mais Ken n’en fait qu’une bouchée : que Kaïoh soit prévenu, il revient pour l’affronter et il ne sera pas vaincu une seconde fois ! Mais sur sa route, Ken découvre que Hyô vient de raser un village entier et décide d’arrêter ses méfaits avant de se rendre auprès de Kaïoh. Orque révèle alors que Hyô est le frère de Kenshirô, mais ce n’est pas cela qui va arrêter ce dernier...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Comment rendre l’affrontement contre Hyô, le rashô frère (de cœur) de Kaïoh, encore plus dramatique ? La réponse apportée par les auteurs voici quelques chapitres était que ce dernier était en fait le frère de sang de Kenshirô. Dans ce tome, la question a dû se poser également de savoir comment rendre l’affrontement contre Kaïoh encore plus dramatique ? La réponse apportée cette fois est que ce dernier... est en fait le frère de sang de Raoh (qui était, rappelons-le, le frère, de cœur là encore, de Kenshirô)... Bon, autant dire que ce n’est pas l’originalité qui prime encore cette fois-ci... A force d’utiliser toujours le même ressort scénaristique, l’histoire en devient prévisible, lassante et presque risible. Quant au reste, les séquences d’émotion ne touchent absolument pas leur cible : le coup de la mort de la sœur de Kaïoh est ridicule et ne provoque aucun émoi tant on sent qu’elle n’a été introduite que par nécessité, et l’affrontement de Ken avec Hyô laisse également impassible. La fin, convenue et qui se veut dramatique, n’arrive pas non plus à émouvoir un seul instant. En manque d’inspiration de plus en plus prononcé, ou en pilote automatique, les auteurs n’arrivent en tout cas plus à recréer l’alchimie qui faisait de ce titre un exemple du mix entre virilité et émotion. Sans surprise du début à la fin, l’histoire ne fait montre d’intérêt qu’à la toute fin, lorsqu’on voit Orque faire face à Kaïoh pour un résultat plus sanglant qu’à l’accoutumée. En dehors de cela, rien de bien réjouissant à l’horizon. On espère tout du moins que les prochains tomes arriveront à remonter légèrement l’intérêt, suffisamment pour nous motiver en tout cas à suivre la série jusqu’à la fin qui n’est maintenant plus très loin.

voir la fiche officielle ISBN 9782820301543