parution 10 novembre 2016  éditeur Kurokawa  collection Kurokawa shonen
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Shônen

Real account T1

Les utilisateurs du réseau social REA se retrouvent coincés dans le monde virtuel en ligne : pour rester en vie, ils doivent mettre en jeu leur vie et celles de leurs abonnés. Une bonne idée bien mise en scène !


 Real account T1, manga chez Kurokawa de Okushou, Shizumukun
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kurokawa édition 2016

L'histoire :

Le réseau social le plus développé est Real Account, surnommé REA. Comme il fédère tous les réseaux sociaux existants, il peut proposer de nombreux services utiles, si bien que tous les utilisateurs s’en servent pour leur quotidien. Les gens s’y inscrivent avec leur vrai nom et c’est désormais un outil devenu indispensable. Ataru, un lycéen, est lui aussi sur REA mais préfère ne pas en parler autour de lui. Il s’invente une vie en ligne et n’a que des amis virtuels qu’il ne veut pas perdre. De plus, il cache à tout le monde qu’il est pauvre et ne vit qu’avec sa petite sœur suite au décès de leurs parents. En fait, Ataru se contente d’un seul jeu sur REA. Ce soir, il compte bien y jouer mais l’application semble dysfonctionner. C’est alors qu’il perd connaissance. Son corps reste inanimé mais son cerveau, comme celui des autres utilisateurs de REA, sont connectés en ligne. Tous apprennent alors qu’ils vont devoir littéralement jouer leur vie en ligne pour survivre, et celles des personnes qui les suivent. Et, si plus personne ne les suit, ils mourront également sur le champ...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les idées de bases ne sont pas très originales de prime abord, entre des personnages coincés dans un monde virtuel (ce qui rappelle immédiatement Sword art online et d’autres) et le côté survival (Battle royale, King’s game...). Pourtant, quand on y regarde de plus près, il y a un véritable concept derrière tout cela et il est bien exploité. REA fait irrémédiablement penser à Facebook puisque c’est un réseau social très intrusif et populaire. Aussi, le fait que tout se joue sur la popularité des comptes et la dénonciation des liens purement virtuels apportent une plus-value au récit : bien plus qu’un simple jeu horrifique, c’est également un avertissement sur les dangers du web qu’on peut lire. De plus, le fait que la survie des gens dépend aussi de la force des liens avec les « followers » apporte un peu plus de tension car les joueurs ne peuvent pas être totalement maîtres de leur destin. Du coup, l’intrigue développe une bonne idée, sur fond de thriller horrifique et de dénonciation de la société : la profondeur est là et donne tout son intérêt au titre. Les dessins sont quant à eux plus classiques, mais fonctionnent bien avec l’histoire. A essayer !

voir la fiche officielle ISBN 9782368522936