parution 06 mai 2015  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Sentimental, Humour Shôjo

Last game T1

Beau, riche et intelligent, Yannagi mène une vie de rêve jusqu’à ce que la fade Kujo débarque et réussisse mieux que lui en cours. Avec des personnages atypiques, l’histoire commence vraiment bien !


 Last game T1, manga chez Panini Comics de Amano
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Fils du patron d’une grande chaîne hôtelière, Yannagi a tout pour lui : il est riche, intelligent et beau. Du coup, ses camarades de primaire sont scindés en deux groupes : les filles qui sont folles de lui et les garçons qui crèvent de jalousie. Yannagi mène donc une existence de rêve sans douter une seule seconde qu’il sera toujours n°1 dans tous les domaines. Hélas, lorsqu’une nouvelle demoiselle du nom de Kujo arrive en cours, tout bascule. Kujo a beau être fade, elle parvient à battre Yannagi aux examens et en sport. Le garçon décide alors de redoubler d’efforts pour la vaincre, en vain. Il finit un jour par s’évanouir à cause de la fatigue, et se réveille chez Kujo qui l’a trouvé par terre en ville. Yannagi prend alors conscience que la demoiselle n’a pas besoin d’argent ou d’artifices pour briller dans les études. Loin de se démonter, le jeune homme décide de jouer à armes égales et cesse les cours du soir. Peu à peu, Kujo occupe toutes les pensées de Yannagi...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le jeune homme parfait (beau, riche et intelligent) qui s’éprend d’une demoiselle assez pauvre et réservée, cela sonnerait presque comme un conte de fées. Toutefois, il n’en est rien car le garçon veut séduire la demoiselle pour la faire souffrir car il ne supporte pas d’être deuxième au classement derrière elle ; la jeune fille, elle, est complètement indifférente au charme du garçon et vit un peu dans son monde. En trois chapitres, on voit comment ce duo passe de l’école primaire à l’université en entretenant une relation un peu particulière : Yannagi tombe amoureux mais à bien du mal à supporter cette idée, et Kujo reste intransigeante mais accepte de plus en plus facilement l’aide du garçon. Ce binôme est plutôt atypique et cela permet de créer des situations drôles et tristes en même temps. On s’attache aux deux jeunes gens qui ont chacun des raisons d’être malheureux, les voir grandir faisant accélérer l’histoire et nous donnant l’impression de connaître les personnages depuis toujours. L’idée est bien pensée, les sauts dans le temps s’opèrent de manière assez naturelle et l’histoire fait preuve de beaucoup de charme et de tendresse. On notera que les deux derniers chapitres sont consacrés à des nouvelles en guise de bonus, elles aussi mettant en scène des couples qui ne commencent pas de la meilleure manière. Graphiquement, l’auteur fournit des planches très correctes, même si les décors ne sont pas toujours très présents. Les personnages se montrent expressifs et charmants, et le tramage très shôjo autour d’eux renforce leur capital sympathie. En résumé : un bon démarrage !

voir la fiche officielle ISBN 978809449167