parution 17 octobre 2012  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Sentimental, Shôjo

Love zipper

Quand on manque de confiance en soi et/ou qu’on est un garçon manqué, il n’est pas toujours facile d’être féminine : et si mettre de jolis vêtements pouvait aider ? Des histoires courtes plaisantes.


Love zipper, manga chez Panini Comics de Shiraishi
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2012

L'histoire :

 - Au collège, Rei est un véritable garçon manqué, à tel point qu’elle a du succès auprès des autres filles. Son ami d’enfance, Natsu, est dans le lycée voisin et passe souvent la voir. Un jour, le jeune vient lui proposer une sortie au cinéma car il a des entrées gratuites. Rei constate qu’il s’agit de billets pour couples et Natsu en profite alors pour lui faire sa déclaration. Après cela, Rei souhaite devenir féminine mais ne sait pas comment s’y prendre...
- Haruka déteste les choses girly, contrairement à sa sœur Yurika avec qui on la confond très souvent. Quelques jours après son opération de l’appendicite, Yukira a mal au ventre et sa mère l’emmène à l’hôpital en chargeant Haruka de prévenir le travail de sa sœur. Haruka préfère se rendre à la boutique de vêtements en question et va se retrouver malgré elle à prendre la place de sa sœur...
- Nobara travaille comme vendeuse dans la boutique Rose Fan Fan. Tokiya est le créateur des modèles vendus et se sert de la demoiselle pour essayer les vêtements. La jeune fille étant amoureuse de lui, elle se contente d’être son « buste » mais l’arrivée d’une collègue va tout changer...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Inconnue en nos contrées, Yuki Shiraishi débarque avec ce qui est en fait son huitième manga au Japon. Ici, la mangaka nous propose trois histoires courtes (deux chapitres maximum) mettant en scène des jeunes filles qui sont de vrais garçons manqués et/ou qui manquent de confiance en elles. Dans les trois cas, les demoiselles découvrent l’amour et comptent sur des jolies tenues à la mode pour se faire remarquer par ceux qui font battre leur cœur. Le message porté par les nouvelles est heureusement plus intéressant que « habillez-vous à la mode pour séduire » : à chaque fois, l’héroïne va apprendre que les habits peuvent certes rehausser leur charme mais que tout est une question d’assurance et d’assumer ses goûts. Les dénouements sont tous prévisibles et les personnages sont un peu stéréotypés mais la narration ne manque jamais de fluidité et prend le temps d’exposer les sentiments de chacun pour rendre attachant tout ce petit monde. Pour ce qui est des graphismes, ceux-ci sont forcément mignons pour bien coller au sujet, tant dans le design des personnages que dans leurs tenues ou encore dans les motifs du tramage. La mise en page est dynamique et les planches sont relativement fournies. Voici donc un one-shot assez sympathique même s’il ne marquera pas forcément les mémoires.

voir la fiche officielle ISBN 9782809426588