parution 08 juin 2011  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Anticipation, Aventure - Action, Science - fiction Seinen

Planetes – Edition Deluxe, T1

2074, la conquête de l’espace a commencé et avec elle la pollution : les débris en orbite causent de nombreux accidents. A bord d’une navette, Hachi, Yuri et Fi sont chargés de les récupérer. Une œuvre d’anticipation culte enfin rééditée !


 Planetes – Edition Deluxe, T1, manga chez Panini Comics de Yukimura
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2011

L'histoire :

2074. Avec l’essor de la conquête spatiale, l’homme a lancé de plus en plus de satellites, construit des stations spatiales ainsi que des bases avancées sur la Lune, véritables petites villes. Avec la multiplication des objets dans l’espace, le nombre de débris flottant autour de la Terre aussi a augmenté, aussi existe-t-il des récupérateurs qui sont chargés de les nettoyer. Hachimaki, Yuri et Fi en font partie et forment l’équipage de la navette Toy Box. Les autres ne le savent pas, mais Yuri fait ce métier depuis que sa femme a eu un accident à bord d’une navette de transit : percuté par un petit débris, l’habitacle a explosé et seul Yuri, à l’arrière à ce moment précis, a survécu. Au fond de lui, il espère retrouver un jour la boussole de sa femme, un porte-bonheur qu’elle tenait en main au moment du drame... Quant à Hachimaki, il n’est dans le métier que depuis 2 ans mais il a un rêve : avoir sa propre navette. Entre les dangers du métier, les problèmes de santé inhérents à la vie dans l’espace, ou encore les terroristes qui luttent à coups de bombes pour que l’homme arrête la conquête de l’espace, l’apprentissage est rude. En apprenant qu’un immense vaisseau doté des technologies les plus avancées est en construction dans l’espace dans le but d’être lancé vers Jupiter d’ici quelques années, Hachimaki décide alors d’être recruté dans l’équipage. Pour cela, il lui faut encore des milliers d’heures de sortie dans l’espace et d’entraînement... Entre temps, la formation d’une petite nouvelle, la rencontre d’une jeune femme née et ayant toujours vécu sur la Lune, et bien d’autres choses encore, vont petit à petit faire évoluer les membres d’équipage du Toy Box...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette version de Planetes est la seconde à paraître en France après des années de rupture causée par une précédente édition à tirage assez petit, et qui est depuis devenue très recherchée par les connaisseurs vu la qualité de son histoire. Aujourd’hui que Makoto Yukimura est devenu plus connu grâce à son second titre Vinland Saga (chez Kurokwa), Panini en profite donc pour ressortir enfin sa première œuvre, un grand moment que beaucoup attendaient. Malheureusement, la déception est au rendez-vous. Côté scénario, rien à redire, le mangaka nous offre un récit d’anticipation original, prenant, juste dans les émotions, vrais dans les personnages, et qui amène bien souvent à faire réfléchir sur le devenir de l’humanité et son comportement actuel, le tout sur fond de nettoyage des débris orbitaux puis de conquête spatiale. Le plus gros problème de ce manga vient de l’édition en elle-même. La qualité n’est pas au rendez-vous, ce qui est d’autant plus regrettable qu’il s’agit d’une « édition deluxe » à un prix conséquent. La qualité du papier n’est déjà pas terrible, mais ce qui choque le plus, c’est l’impression en elle-même : si le moirage est quelque peu présent, le gros souci vient surtout du niveau de définition de l’image qui n’est pas assez élevé. Pour ne rien arranger, le contraste est beaucoup trop prononcé, ce qui fait que les images originellement en couleurs, une fois passées en noir et blanc, se retrouvent bien souvent n’être que des amas noirs où l’on perçoit à peine les dessins de l’auteur. Tout cela est très dommage, surtout que la précédente édition, épuisée aujourd’hui, si elle n’était pas parfaite, n’avait pas ce genre de problèmes. Ceux qui auraient l’occasion de comparer les deux versions s’apercevront également que, si la version petit format proposait un encrage fin, la présente version de luxe, plus grande, n’a pas revu le niveau à la hausse et qu’on se retrouve donc avec un petit effet de flou, très visible sur les pages couleurs. Ces dernières sont celles qui souffrent le plus dans cette nouvelle version et se retrouvent au final assez pénibles à parcourir. Pour être très clair, cette édition de luxe ne possède aucune amélioration par rapport à la précédente si ce n’est la taille des pages, car rien n’a été revu pour correspondre à ce nouveau format. A défaut d’avoir le choix, on s’en contentera, mais il est dommage de massacrer ainsi une œuvre véritablement hors norme. Un titre d’anticipation que tout amateur du genre, de SF ou simplement de récit intelligent, profond et bien construit se doit d’avoir dans sa bédéthèque, mais s’il est possible de se la procurer, la précédente version serait un meilleur choix.

voir la fiche officielle ISBN 9782809419047