parution 01 mai 2007  éditeur SeeBD  collection Tokebi
 Public ado  Thème Aventure - Action

Banya - Hell's angel delivery man T5

Banya le livreur doit conduire la jeune Jian à la montagne noire pour éviter le réveil du dragon. Les embuscades se multiplient et la route est encore longue. Conclusion décevante d'une série aux débuts pourtant fort prometteurs.


 Banya - Hell's angel delivery man T5, manga chez SeeBD de Young-Oh
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©SeeBD édition 2007

L'histoire de la série :

Banya est un homme dont la profession est coursier. Peu importe les conditions géopolitiques (guerres notamment) ou géographiques, les tarifs restent identiques : 100 bates pour une expédition normale, 180 pour un courrier rapide et 250 pour le service express. Sa devise est : rapidité, précision, sécurité. Banya travaille avec Mei, une jeune femme lui ayant appris le métier ! Kong est un petit garçon qui leur sert d’apprenti et dont l’idole reste Banya. Ils vont parcourir les déserts et les montagnes pour arriver à livrer leurs colis !

L'histoire :

Banya a reçu la mission de convoyer le moine Jian, une femme, à la montagne du dragon. Celle-ci doit empêcher le réveil du Dieu dragon, sous peine de destruction de la race humaine par celui-ci. En chemin, ils font la connaissance de Mowa, un chevalier bien mystérieux qui dispose d’une épée qui parle ! Seulement, la route est longue et les ennemis de plus en plus nombreux, qu’ils soient humains et agissant pour le compte d’un mystérieux général ou bien alors des monstres tels des gorgons (une espèce de lézard géant). C’est en traversant une forêt, que notre équipe va tomber nez à nez avec cinq hommes qui, à la demande de Mowa, ne vont pas affronter Banya et Jian. Profitant de la diversion, ils en profitent pour s’enfuir. Quelques minutes plus tard, ils voient le chef des assaillants revenir à leur niveau en se vantant d’en avoir fini avec le chevalier. Peinant à croire ses dires, Banya commence alors à s’énerver et ses yeux à rougir. Il fonce alors, armé d’un sabre, sur son ennemi qui, après un dur combat, prend malgré tout l’ascendant. C’est au moment où il s’apprête à abattre son épée sur le facteur qu’il voit une épée le traversait de part en part, celle de Mowa…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Banya est une série de Kim Young Oh, auteur déjà connu en nos contrées pour le titre High School (en 12 volumes chez Tokebi). Ce cinquième tome vient conclure les aventures de ce facteur d’un autre temps. Les qualités du titre font pourtant échos à des défauts déjà présents depuis le tome 3, à savoir un intérêt décroissant au fur et à mesure des pages. En terme de dessin, on ne peut pas dire que ce manhwa soit mauvais. Bien au contraire, Kim Young Oh fournit un trait agréable avec des personnages très charismatiques, et des décors plutôt sommaires mais emprunt d’une ambiance particulière. Malgré ces qualités de dessinateurs, un défaut reste majeur dans son travail, le faciès de certains personnages est beaucoup trop ressemblant à ceux qu’il a créés par le passé, dommage. L’inspiration scénaristique est également on ne peut plus classique dans ce tome, avec des créatures et des décors issues du Seigneur des Anneaux (les trolls des cavernes, la montagne noire), sans pour autant parvenir à la hauteur des romans de J.R.R. Tolkien. Au final, bien peu original par rapport aux précédents tomes, ce cinquième vient clore la saga du facteur d’une façon bien pâle au regard des premiers volumes qui eux étaient beaucoup plus recommandables ! Une fin décevante à l’instar de celle de High School !

voir la fiche officielle ISBN 9782750703912