parution 21 mars 2013  éditeur Taïfu comics  collection Taïfu yaoï
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Erotique Yaoï

Kimi ga koi ni ochiru

En devenant professeur remplaçant dans un lycée privé, Haru ne s’attendait pas à retrouver le cadet de celui qu’il aimait. Un titre qui manque d’originalité mais qui s’avère tout de même plaisant.


Kimi ga koi ni ochiru, manga chez Taïfu comics de Takanaga
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Taïfu comics édition 2013

L'histoire :

Haru Mochitsuki est un professeur de japonais moderne. La veille de son intégration en tant que remplaçant dans un lycée privé, il va faire des repérages des lieux. Il aperçoit alors un dojo de kyudo et, cela lui rappelant des souvenirs, va y jeter un œil. Là, il tombe sur un beau jeune homme en train de s’entraîner et commence à le fixer. Lorsque le garçon se retourne, Haru prend la fuite sans trop savoir pourquoi. Il n’a pas reconnu le lycéen mais ce dernier, Tsukasa, a quant à lui bien reconnu Haru. Cela fait quatre ans qu’ils ne se sont pas vus et il faut dire que Tsukasa a bien grandi depuis. En fait, à l’époque, le grand frère de Tsukasa pratiquait le kyudo avec Haru et ce dernier avait disparu sans donner de nouvelles. Tsukasa n’a jamais cessé d’aimer Haru depuis de temps-là mais ce dernier aimait le grand frère du garçon...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Hinako Takanaga n’en est pas à son coup d’essai puisqu’on a déjà découvert quelques-unes de ses œuvres comme Rien n’est impossible, The Tyrant who fall in love ou bien encore Silent love. Contrairement à ces titres-là, la mangaka ne nous propose pas ici une comédie sentimentale. A la place, on suit Haru, un professeur, qui intègre en remplacement un établissement où se trouve le frère cadet de celui qu’il aime et à cause de qui il a arrêté le tir à l’arc. Certes, le déroulement de l’intrigue est prévisible et le caractère des personnages est assez stéréotypé mais, globalement, on se laisse prendre par l’histoire. Il faut dire que, entre une narration fluide, des quiproquos vite dissipés, des sentiments bien exprimés et une ambiance efficace, le résultat s’avère bien ficelé et plus immersif que prévu. A défaut d’être surpris, on passe un bon moment car on s’attache quand même aux personnages. Du côté des graphismes, la mangaka propose des planches fournies et dynamiques et son trait est toujours aussi identifiable. Au final, ce one-shot n’est pas ce qu’on a vu de plus original mais remplit son office comme il faut. A essayer.

voir la fiche officielle ISBN 9782351807026