parution 26 avril 2019  éditeur Taïfu comics  collection Taïfu yaoï
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Yaoï

Loved circus

Kei s’est endetté pour une prostituée qui l’a arnaqué et échoue dans une maison close où une toute nouvelle vie commence pour lui. Un récit plus positif qu’il n’y paraît.


Loved circus, manga chez Taïfu comics de Asada
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Taïfu comics édition 2019

L'histoire :

Kei, un employé ordinaire et discret, tombe éperdument amoureux de Momo, un prostituée. Pour pouvoir l’aider à se sortir de sa condition, Kei emprunte beaucoup d’argent à des gens peu recommandables et donne tout à Momo. Hélas, non seulement Momo n’a jamais été dans le besoin comme elle le prétendait, mais en plus Kei se retrouve criblé de dettes qu’il ne peut pas rembourser. Désespéré, il décide de mettre fin à ses jours. Il s’enferme dans sa voiture avec l’intention d’y mettre le feu mais il est arrêté par l’intervention d’un homme juste avant de perdre connaissance. A son réveil, il est attaché à une chaise dans une pièce sombre où se tiennent deux hommes. Pensant qu’il s’agit de recouvreurs de dettes, Kei s’avoue prêt à se laisser tuer. Il fait en réalité fausse route : ses dettes ont été rachetées par le patron d’une maison close pour hommes dont il va devenir le nouveau salarié...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Quand on lit le synopsis, on s’attend à quelque chose de bien glauque où des hommes sont contraints de se prostituer pour rembourser leurs dettes. Il est vrai que le récit commence de façon brutale, mais en fait ce n’est pas du tout cela qui fait l’intérêt de cette histoire. Ce sont les employés de la maison close qui en font toute la saveur : il y a autant de portraits différents que de personnalités attachantes, le récit évite de tomber dans la surenchère, les scènes de sexe ne sont pas graveleuses du tout et, au final, c’est une sorte de famille qui nous invite dans son quotidien. C’est assez surprenant mais loin d’être décevant : au contraire, on apprécie cette atmosphère particulière et son histoire. Les dessins sont quant à eux vivants, dynamiques et présentent des personnages charismatiques à souhait. En clair : on apprécie bien ce cirque !

voir la fiche officielle ISBN 9782375061220