parution 18 novembre 2010  éditeur Taïfu comics  collection Taïfu Shônen
 Public ado / adulte  Thème Humour, Shônen

Play ! T1

Taichi, étudiant et fan de métal, est obligé d’intégrer un groupe de pop en même temps qu’Uta, chanteuse de classique, mais cela va leur ouvrir de nouveaux horizons... Un titre lisible mais sans grand intérêt.


 Play ! T1, manga chez Taïfu comics de Hanamizawa
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Taïfu comics édition 2010

L'histoire :

Taichi, étudiant, est fan de musique métal. Il s’entraîne seul à la guitare et n’a jamais fait partie d’un groupe jusqu’à aujourd’hui. Comme le dit un de ses camarades, ce n’est pas vraiment une musique à la mode, mais peu importe : Taichi aime cette musique et pas question de faire autre chose sous prétexte que cela plaît au plus grande nombre ! De son côté, Uta est chanteuse dans une chorale et son univers musical se résume au classique. Tous deux se rencontrent par hasard dans une librairie où une chute leur fait échanger un baiser accidentel... Le soir même, Taichi trouve une annonce : un groupe de métal recherche un guitariste et il se présente à l’audition. Là, il a la surprise de voir que les 2 membres du groupe sont des filles, Tsuzumi la batteuse et Kanade la bassiste. Après l’avoir auditionné, elles l’acceptent comme guitariste de leur groupe... de pop ! En fait, ces dernières l’avaient déjà repéré et avaient préparé l’annonce spécialement pour le piéger. Bien évidemment, Taichi refuse et veut s’en aller lorsque Uta arrive à son tour. Pour l’amener ici, les filles l’ont elle aussi piégée avec une annonce pour un poste de soprano. Pour ne pas que Taichi lui révèle la vérité, Kanade lui fait du charme et lui propose aussi de faire les entremetteuses entre lui et Uta pour qui le jeune homme a visiblement un faible. Pendant ce temps, Tsuzumi explique à Uta que Taichi les menace et qu’elles ont besoin d’elle pour faire un concert, après quoi tout rentrera dans l’ordre. C’est donc sous ces faux-semblants que Taichi, Uta, Kanade et Tsuzumi commencent à répéter des chansons pop. Et ils ont intérêt à être prêts rapidement : le concert que visent Kanade et Tsuzumi a lieu dans une semaine !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Attention, malgré la couverture, ce manga n’est pas vraiment orienté sur la musique mais est plutôt une comédie romantique gentillette où la musique sert de toile de fond. D’entrée, l’auteur ne cherche pas à faire illusion : le scénario est léger et ne se gêne donc pas pour utiliser toutes sortes de poncifs éculés. De même, le ton est aussi résolument orienté vers l’humour. Le synopsis de base est simple : Kanade et Tsuzumi cherchent à compléter rapidement leur groupe de pop. Elles jettent leur dévolu sur Taichi et Uta qu’elles ont repérés parmi tous les étudiants musiciens du coin et les piègent pour les forcer à intégrer leur groupe. Le but : participer au concert des groupes amateurs qui a lieu une semaine plus tard afin semble-t-il de prendre leur revanche sur les filles d’un autre groupe... Evidemment, l’ambiance ne se veut pas non plus forcément très réaliste : une semaine plus tard, voilà les 4 larrons qui officient à peu près correctement lors dudit concert ! Il faut tout de même avouer qu’ils ne se débrouillent pas si bien que cela et ce qui n’était qu’une longue introduction de la série se termine enfin : les vérités sont révélées et Taichi et Uta décident malgré tout de continuer l’aventure dans le but de porter le groupe un peu plus haut. Malgré tout, l’intérêt du titre tourne plutôt autour de la relation entre Taichi et Uta et la confrontation de leur univers musical très différent. Malheureusement, le mangaka simplifie un peu trop son intrigue pour que cela garde vraiment notre attention, sans parler des ficelles scénaristiques tellement grosses qu’elles en deviennent gênantes (le coup de la chute avec baiser accidentel dès les premières pages, le concert du groupe préféré de Taichi qui tombe pile poil dans la semaine qui va bien pour qu’il emmène Uta faire son éducation métal en live, Uta qui récupère la sacro-sainte guitare de la star du groupe en question...). On apprécie par contre que l’héroïne ne soit finalement pas aussi cruche qu’elle en a l’air de prime abord : celle-ci réfléchit rapidement par elle-même et se rend compte que la version des filles quant à Taichi est finalement étrange au vu du comportement du jeune homme. Tout cela est mis en images par des graphismes très simplistes, avec quelques ratés, où les protagonistes ont des grosses têtes rondes et ont tous l’air d’avoir 10 ans. Autant dire qu’avec les nombreuses scènes de fan-service où ces demoiselles apparaissent presque nues, le titre flirte avec la limite du bon goût et semble s’adresser originellement à un public d’otakus puceaux aux attirances moe mal placées, d’autant que le titre s’oriente complètement dans la veine des harem manga où un jeune homme se retrouve sans le vouloir au milieu de plein de jeunes filles en fleur, toutes différentes tant physiquement que dans leur personnalité. Cela mis à part, ce titre se laisse lire mais n’est pas d’un grand intérêt. A noter que cet opus est complété d’une courte histoire bonus, elle aussi du même acabit (jeune homme piégé par une fille manipulatrice, scènes dénudées...) mais sur un registre fantastique cette fois, pour un résultat final encore pire. Pour finir, on regrette aussi la traduction qui pose quelques problèmes de cohérence dans les dialogues. Bref, un titre en dessous de la moyenne, bâclé aussi bien par son auteur que dans son édition française.

voir la fiche officielle ISBN 9782351804513