parution 04 février 2009  éditeur Tonkam  collection Tonkam Shôjo
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Sentimental Shôjo

Kieli T1

Des morts reposent sur les terres sauvages

A sept ans, Kieli fut témoin de l'exécution d'un immortel par l'église et cette scène va terriblement la marquer. Première partie d'un diptyque divertissant mais pas extraordinaire.


 Kieli T1 : Des morts reposent sur les terres sauvages (0), manga chez Tonkam de Kabei, Teshirogi
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Tonkam édition 2009

L'histoire :

Il y a plusieurs années, la planète connût une guerre particulièrement sanglante. Grâce à une nouvelle technologie, il fut possible de recycler les cadavres des soldats pour en faire de redoutables armes humaines presque invincibles qu’on appela « les immortels » : qu’on les blesse ou qu’on leur coupe la tête, ils arrivaient toujours à se régénérer. Cependant, les ressources de la planète s’épuisaient et la guerre prit fin. L’église fit alors exterminer tous ces super « soldats du diable ». Quatre-vingts ans plus tard, la petite Kieli, sept ans, se promène dans la ville avec sa grand-mère. La fillette lui expose sa théorie sur l’inexistence de Dieu et s’excuse aussitôt en voyant que cela fait de la peine à la vieille femme. C’est alors qu’une scène terrible se déroule : Kieli est bousculée par un homme qui est immédiatement abattu par un soldat de l’église à l’aide d’un fusil carbonisant spécial. Son cœur, une sorte de pierre noire, intrigue la fillette qui tend la main pour s’en emparer. Seulement, les soldats le reprennent et lui disent de faire comme s’il ne s’était rien passé, qu’ils ont éliminé « le méchant », et l’enfant comprend qu’il s’agissait probablement d’un de ces « immortels »… Sept ans plus tard, la jeune fille réside dans un internat religieux et sa seule amie est Becca, le fantôme d’une ancienne élève qui hante sa chambre. Elle est en train de se promener avec cette dernière lorsqu’elle aperçoit un jeune homme assis sur un banc. Kieli, qui a le don de voir les fantômes et, malgré leur apparence parfois trompeuse, de les différencier des vivants, identifie immédiatement le garçon comme étant un cadavre. C’est alors que ce dernier bouge et la regarde, avant que Kieli ne hurle car elle croit voir un mort se relever ! Et ce n’est pas sa seule surprise : ce dernier peut en effet voir lui aussi le fantôme de Becca…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette courte série est en fait l’adaptation en manga du premier tome du roman Kieli (qui en compte neuf au total) et plus précisément de la partie intitulée Des morts reposent sur les terres sauvages. Dans un monde autrefois ravagé par la guerre, Kieli est une orpheline timide rejetée par ses camarades et qui a le don de voir les fantômes. Sa rencontre avec Harvey, un immortel, va bouleverser son quotidien et la demoiselle décide de partir avec lui pour les vacances, mais leur route est toujours peuplée de fantômes. Si on se laisse facilement emporter par l’histoire et que l’intrigue est assez sympathique, cette dernière n’en demeure pas moins lente à démarrer et les personnages sont des clichés : la demoiselle gentille et introvertie qui voit des fantômes et le beau gosse sympa mais râleur qui a un passé torturé. Par ailleurs, le récit manque un peu de profondeur, ce qui est d’autant plus dommage que le background posé est intéressant (en plus des histoires de fantômes et d’immortels, on notera que l’action se déroule dans le futur, sur une planète récemment colonisée). Pour mettre ce récit en images, on retrouve Shiori Teshirogi dont on a déjà pu voir le travail en France avec Saint Seiya – the lost canvas (chez Kurokawa) et Delivery (chez Tonkam), et son style se prête bien à l’histoire : personnages charmants et expressifs, découpage et mise en scène dynamique, trait fin… En revanche, le tramage n’est pas toujours du meilleur choix et les décors sont minimalistes. A noter qu’il s’agit là de sa première série, donc antérieure aux deux œuvres précitées, l’auteur n’ayant jusque là publié que 3 récits courts (parus en un recueil unique au Japon). Au final, voici donc une histoire divertissante mais qui ne se démarque pas vraiment du lot.

voir la fiche officielle ISBN 9782759502738