parution 05 mai 2016  éditeur (à compte d'auteur)  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Comme convenu T1

Un couple d’amoureux lance sa start-up de jeux vidéo en Californie. Un récit captivant, à multiples rebondissements, ayant déjà attiré plus de 7 000 lecteurs.


 Comme convenu T1, bd chez (à compte d'auteur) de Laurel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©(à compte d'auteur) édition 2016

L'histoire :

En 2010, Adrien et Laurel lancent leur jeu pour téléphone. Suite à ce petit succès, ils sont approchés par Joffrey et Luc pour concevoir un nouveau jeu. De fil en aiguille, le jeune couple part fonder avec eux aux Etats-Unis l’entreprise Boulax. Mariage, cadre de vie paradisiaque, liberté de création tout était parfait... enfin presque… car « Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions » (dixit Boulet). Tout d’abord le visa, l’indispensable sésame pour pouvoir travailler sur le sol américain. Pour l’obtenir, il faut montrer patte blanche et prouver qu’on ne prend pas le travail des locaux. Joffrey trouve la solution et obtient pour Adrien un visa investisseur via la start-up nouvellement créée. Afin de faire des économies pour les comptes de la société, Laurel, Adrien et Cerise, leur fille, sont contraints de partir vivre en colocation avec les stagiaires de l’entreprise. L’argent est une préoccupation permanente pour eux, car le niveau de vie à San Francisco est beaucoup plus élevé qu’en Lorraine : 8$ le double expresso, 100$ de forfait mobile, 70$ d’internet… Pendant ce temps-là, Joffrey vit comme un roi au Brésil en se versant un salaire de 5 000$ mensuels...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Laurel raconte son quotidien sur son blog (bloglaurel.com) depuis 2003. Après plusieurs publications chez différents éditeurs et un déménagement à San Francisco, elle se lance dans l’auto-édition avec l’album Comme Convenu. Diffusé sur son blog, sous la forme de planches postées quotidiennement, sa vie étasunienne attire chaque jour de très nombreux lecteurs. Forte de ce succès en ligne, la dessinatrice a lancé en octobre 2015 un projet de financement sur le site participatif Ulule, avec une levée de fonds historique de 259 307 € à la place des 9 000 € espérés ! Un scénario qui tient la route, un dessin maitrisé et reconnaissable, une auteure hyper-connectée sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest,…) sont les raisons de l’incroyable succès de ce premier recueil américain. La vie quotidienne de Laurel est exploitée, décortiquée sous toutes les coutures, sans tomber dans des banalités pour autant. Seul reproche à cette histoire : un traitement trop manichéen des personnages. Adrien et Laurel sont les gentils de l’histoire, et les deux autres actionnaires sont les méchants patrons tyranniques… Véritable fil rouge et pastille humoristique, les interventions de Brume, chat de son état, sont un vrai régal. D’ailleurs, à quand sa propre BD ? Comme Convenu ne doit pas se résumer au seul livre. C’est un projet innovant qui interpelle par sa grande interaction avec les lecteurs. La dessinatrice demande régulièrement l’avis de ses followers pour l’amélioration de l’histoire ; les phases de choix de papier, couverture, marque-page toutes patiemment expliquées et argumentées. Laurel a inventé l’édition 2.0. Pénélope Bagieu résume bien en avant-propos l’histoire de Laurel en Californie : rien ne s’est passé Comme convenu. Or nous pouvons conclure, au vu de la qualité de ce livre, que tout s’est VRAIMENT bien terminé. Cet ouvrage n’est pas destiné à être distribué dans les réseaux de distribution habituels, mais reste néanmoins réservable directement à l’auteure via son courriel : brume@me.com

voir la fiche officielle ISBN 9780578175416