parution 19 septembre 2013  éditeur Akileos  Public ado / adulte  Thème Horreur, Fantastique - Etrange

Apocalypse sur Carson city T4

Halloween

La situation devient de plus en plus dangereuse pour le shérif et les frères Blackwood. Monstres repoussants, humour ravageur, corps démembrés, clins d’œil affichés au menu de ce tome : régalez-vous, c’est jour de fête !


 Apocalypse sur Carson city T4 : Halloween (0), bd chez Akileos de Griffon
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Akileos édition 2013

L'histoire :

Le shérif continue sa traque des frères Blackwood. Persuadé que Junior est toujours en vie, il ne cesse de lui parler alors qu’il est seul. Il arrive à Lone Mountain Cemetery et trouve une voiture abandonnée au milieu des pierres tombales. En réalité, la voiture n’est pas vide : Ashley, la blonde sans neurones, attend, épuisée, le retour de son petit ami Dick. Elle est d’autant plus coincée que Dick a gardé les clefs de la voiture en fuyant la horde de zombies. Le shérif tente bien de trouver une solution, mais des zombies se rapprochent du cimetière. De façon étrange, les non-morts n’attaquent pas Ashley et se dirigent tout droit sur le shérif. Puissamment armé, l’homme de loi la fait régner à coups d’armes automatiques. Il massacre ainsi une bonne dizaine de zombies avant que Dick ne revienne. Malheureusement, il a bien changé : mordu, il est devenu un monstre immense et surpuissant, protégé par son casque de football américain. Ashley est fière de ce qu’il est devenu, tandis que le shérif se demande comment arrêter cette monstruosité. Dans le même temps, les frères Blackwood sont toujours bloqués dans le manoir avec Jenny et le padre. Une multitude de zombies se rapprochent petit à petit. Dallas a beau en tuer plusieurs, il en revient toujours plus. La situation est d’autant plus critique que Buster dépérit à vue d’œil, son bras mordu devenant squelettique...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Vous vouliez de l’action dans la série de Guillaume Griffon ? Vous en aviez assez de voir que ces horribles morts ne mordent que la poussière? Vous allez être servis dans cet épisode : Halloween oblige, Griffon lâche les chevaux et le récit s’emballe de façon explosive. A ce titre, le début est des plus fracassants : Dick revient en épouvantable zombie et il risque de la mettre bien profond… Véritable Hulk horrifique, l’ex-joueur de football américain dopé jusqu’au cou est devenu un géant musculeux et cadavérique (et hop, l’air de rien, Griffon assassine le sport et ses tricheries). Le duel avec le shérif – digne de Clint Eastwood dans l’Inspecteur Harry – s'annonce grandiose. Dick est l’équivalent d’un boss dans un jeu vidéo (Griffon l'avoue lui-même) et le combat est spectaculaire. C’est d’ailleurs la force de cet épisode : Griffon a décidé d’en mettre plein la vue et les zombies sont omniprésents, apportant un danger constant. De plus en plus nombreux, de plus en plus affreux, les cadavres provoquent des scènes de violence extrême. Tripes à l’air, carnages, scènes de guerre, explosions, l’album devient particulièrement sanglant. Le dessin se fait de plus en plus dur avec des détails anatomiques des plus répugnants (vous pensiez lire une histoire sur les Bisounours ?). Obéissant aux codes classiques des films de zombies, Griffon surjoue les clichés tout en les rendant prenants : vous n’éviterez pas l’hôpital mais avant, n’oubliez pas de ramasser la tronçonneuse et de regarder en l’air pour voir l’hélicoptère de l’armée. Cependant, Griffon jongle toujours entre moments gores et humour noir. Le plaisir que prend l’auteur est communicatif et apporte une détente et un recul bienvenus. La série est un patchwork étonnant de références culturelles au cinéma de série Z (chaque chapitre contient une citation « culte » d’un film obscur) et à la musique (les caisses en mettent plein la caisse avec l’autoradio). Cet esprit « Tarantinesque » est particulièrement savoureux dans cet opus et les références sont tellement nombreuses qu’il serait impossible d’en faire l’inventaire complet. Pourtant, les allusions ne parasitent pas l’ensemble et forment malgré tout une histoire plus que cohérente. Griffon a également l’art de surprendre son lecteur et certains rebondissements sont de vrais passages d’anthologie. Dans cette tension extrême, vos personnages préférés vont montrer ce qu’ils ont dans le ventre : Dallas, Anthon, le shérif et Jenny se surpassent pour essayer de s’en sortir, mais pour combien de temps ? Le plus remarquable dans cet épisode reste l’évolution graphique opérée par Griffon. Les planches sont de magnifiques mises en scène de la violence et de l’action et Griffon joue de plus en plus avec son art pour apporter du piment. Le noir et blanc est savoureux (les zombies apprécieront !) et certaines pages sont des trouvailles visuelles renversantes. Bref, cette série est mortelle pour les amateurs de zombies (et ils sont nombreux de nos jours). Happy Halloween à tous !

voir la fiche officielle ISBN 9782355741432