parution 17 septembre 2014  éditeur Akileos  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange

Brane zero T1

« La Brane est comme un rail sur lequel notre univers avance à travers le temps. » Ainsi s’ouvre un diptyque de science-fiction post-apocalyptique qui trouve son originalité dès les premières pages.


 Brane zero T1, bd chez Akileos de Thonon
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Akileos édition 2014

L'histoire :

En 2054, un garçon devant sa caméra va tenter de se téléporter en 2046, et effectuer la première modification du continuum espace-temps jamais réalisée par l'homme. Dans ce monde post-apocalyptique hostile et désolé, il est difficile de survivre face à des monstres qui dévorent la couleur et transforment les êtres vivants en statue. De leur côté, Henri et son grand-père vont tout faire pour y arriver. Ils devront faire face au manque de nourriture, mais aussi à ces énormes monstres bleus venus de nulle part, attirés par un mystérieux signe. Même les autres humains sont devenus une menace : ceux du présent veulent se débarrasser de ces monstres par tous les moyens ; et ceux du futur agissent dans un but encore flou...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il est agréable que des éditeurs comme Akileos dénichent encore de jeunes talents et leur offrent l’opportunité d’être publiés. Dans Brane Zero, incompréhension et sience-fiction s’entremêlent sur fond de voyage temporel et d'univers post-apocalyptique. Pour créer cette dystopie, l’auteur semble largement s’être inspiré de Katsuhiro Ōtomo et de son manga Akira. L’influence de Moebius et Bilal semblent être aussi présentes. Mais Mathieu Thonon ne s’arrête pas là et puise aussi son inspiration dans l’univers vidéo-ludique, avec des jeux tels que The Last of Us et I am alive. Son écriture dynamique offre une aventure vécue à vive allure qui, en raison d’un certain manque d'explications, pourrait en freiner plus d'un. Mais, de même que pour un grand puzzle dont il manque la moitié des pièces, il est amusant de se balader entre les pages pour recouper chaque information. Cela dit, pas d'inquiétude, l'auteur affirme que l'histoire est bien ficelée : dans le prochain tome, chaque question soulevée aura sa réponse. Graphiquement, un léger manque d’expérience peut parfois se faire sentir au niveau de la mise en scène et du dessin de certaines cases. Mais il est clair que cela ne gâche en rien la qualité et l’originalité de l’album. Avec un style graphique bien particulier et un univers devenu noir et blanc. La couleur, à l'image de l'eau potable, fait office de denrée rare…

voir la fiche officielle ISBN 9782355741678

  • Sa note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

Ce qu'un autre en pense sur la planète BD :

Qui ne connaît pas le célèbre Akira, référence du manga dans les années 80 ? Référence certes ancienne, mais à ce jour encore incontournable, qui en a inspiré plus d’un, auteur et lecteur, à travers le monde. A tort ou à raison, la première série proposée par le jeune Mathieu Thonon rappelle ainsi furieusement l’univers post ou pré-apocalyptique de l’œuvre de Katsuhiro Otomo, mettant en scène un jeune garçon aux pouvoirs insoupçonnés, évoluant dans une ville-monde tentaculaire. En plus d’une même ambiance électrique installée, la forme graphique présente aussi de troublantes similitudes : rondeur des visages, attention au décorum, effets de surprise, économie des couleurs, etc. Jusqu’au choix d’un grand format d’édition pour mettre pleinement en valeur le travail réalisé. Si les créatures terrifiantes qui hantent la mégalopole et traquent ses survivants s’apparentent plus à ce que l’on peut trouver chez Léo ou dans un autre manga-référence comme Evangelion (Hideaki Anno), on pressent que l’essence du mal est plus à rechercher dans la dégénérescence des comportements humains que chez ces pantins vides de toute altérité. Bref, que l’artiste ne s’y méprenne, il ne s’agit pas de réduire son album à une simple copie, mais plutôt de souligner combien sa lecture a soulevé d’intérêt. Reste à attendre la conclusion de ce diptyque pour mieux juger de la qualité de Brane zéro et mieux comprendre enfin ce faisceau apparent de réalités parallèles…