parution 16 mai 2013  éditeur Ankama  collection Dofus - Wakfu
 Public enfant / ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Aventure - Action, Humour

Wakfu – Shak shaka, T2

Fin du diptyque et fin de la rigolade au parc d’attraction délirant et excessif du déjanté Shak Shaka pour nos héros déformés victimes d'une malédiction. Amalia trouvera-t-elle la sortie ?


 Wakfu – Shak shaka, T2, bd chez Ankama de Saturax, Kahel, Mig, Xa
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Ankama édition 2013

L'histoire :

Prisonnière-invitée du créateur-concepteur fou mais génial Shak Shaka, Amalia a droit à une visite VIP du Shakopark puis à un festin de roi et enfin à une suite de rêves. Mais cela suffira-t-il à la combler ? Pendant ce temps, Yugo et ses amis, victimes d'une malédiction, poursuivent leur quête à travers le Shakopark, afin de retrouver leurs armes et leur amie. Au détour d'une porte, il y aura des retrouvailles avec une épée au caractère bien trempé… mais il y aura aussi des découvertes qui rendront ce parc d'attraction bien moins attractif...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avant de débuter cette critique, je tiens à préciser que j’aime bien Wakfu, le dessin animé. Je regarde ce programme à la télé avec mon fils et je fréquente le stand Ankama en festival. Je trouve que cette série animée revisite de façon vraiment drôle et originale le classique chevalier-princesse-troubadour versus dragon-sorcière-magicien noir. Aussi, étais-je vraiment contente de lire les aventures de ces héros délirants en BD. D'autant plus ravie que c'est une histoire complète en 2 tomes, ce qui est rare et mérite donc d'être souligné ! Malheureusement, la lecture de ce tome 2 n'a pas été à la hauteur de mes espérances. Plus dure sera la chute... Déjà, la couverture aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Pas très lisible au premier coup d'œil, manque de nuances et de profondeur, couleurs monochromes. Bref, la couv est ratée à mon avis. Dommage, pour une première impression. Mais je persévère et j'attaque la lecture de ce tome final. Et là, je tombe de charybde en scylla : cette histoire n'a pas réussi à m'embarquer, car elle manque de rebondissements. Plusieurs pages sonnent creux et ne racontent rien. Il ne suffit pas d'empiler des idées, encore faut-il une vraie narration, qui crée du liant entre tout ça, donne du rythme. Celle-ci ne semble pas maîtrisée et empêche le lecteur de prendre conscience des révélations. Dommage. Car l'idée d'esclaves pour faire fonctionner le parc d'attraction aurait pu ouvrir sur une critique acerbe de la société. De plus, cette non-narration, à laquelle s'ajoute un cadrage flou, voire une absence de cadrage, rendent la lecture des péripéties vraiment difficiles et fait que les gags tombent presque systématiquement à plat. A tous ces défauts, on peut encore ajouter l'usage répétitif des gros plans et une mise en couleur, comme pour la couverture, trop simpliste et monochrome, sans nuances. On ne peut pas user et abuser des gros plans sous prétextes de faire passer une émotion ou de ménager un suspense. Son usage répété peut laisser penser que le dessinateur a choisi cette option pour ne pas avoir à dessiner les décors. Pas très sympa pour le lecteur. Pour conclure, je suis triste que la première critique que j'écrive soit une critique négative à propos d'un album que j'étais prête à aimer et recommander. Mais vraiment non, ce n'est pas possible, j'attends d'une BD qu'elle me prenne par la main et qu'elle m'emmène avec elle dans son univers. Ce tome 2 m'a vraiment laissée sur le bord de la route, alors qu'à priori, elle avait tout pour me séduire.

ISBN 9782359104158