parution 07 septembre 2016  éditeur Bamboo  collection Grand angle
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Humour

A coucher dehors T1

Un clochard hérite d’une maison… à la condition de devenir tuteur d’un trisomique qui se prend pour Gagarine. Une one-shot gentillet et truculent, en adéquation avec la veine des « bons sentiments » qu’adopte souvent la collection Grand Angle.


 A coucher dehors T1, bd chez Bamboo de Ducoudray, Anlor
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2016

L'histoire :

De bon matin, une camionnette des Télécom réveille des clochards qui campent depuis des semaines sous un pont parisien. En effet, ils sont chargés de déraciner la dernière cabine téléphonique qui se trouve plantée sur les quais pavés. Les trois clochards qui cohabitent là s’insurgent ! Cette cabine est notamment devenue un « lieu de triple culte » pour l’un d’entre eux, juif par sa mère, arabe par son père et né à Lourdes… Le leader des SDF s’appelle Amédée. Il est costaud, barbu, autoritaire et refrène donc d’un simple regard les desseins des employés. Les flics du quartier, qui les connaissent bien, sont obligés d’intervenir. Ils invitent les clochards à monter dans la camionnette pour un aller simple vers le sud : il s’agit de rendre les quais de Seine aux déambulations des touristes. L’ambiance est en train de s’envenimer lorsque surgit un petit notaire. Amédée, de son vrai nom Jean-Pierre Rousseau, viendrait d’hériter de sa vieille tante d’une maison à Pontoise. Il faut faire vite : si l’héritier ne se présente pas dans les 10 minutes devant un notaire concurrent, la maison sera vendue aux enchères. Juste à temps, Amédée alias Jean-Pierre conserve ainsi sa providentielle demeure ! Bien qu’un peu vieillotte, celle-ci est d’ailleurs plutôt cosy. Seul petit hic : en signant pour devenir propriétaire, Amédée s’engage aussi à veiller sur le fils de la défunte tante, Nicolas, un trisomique jovial passionné par le premier vol spatial de Youri Gagarine…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Trois clochards prennent en charge un trisomique orphelin avec force compréhension et amitié… Dans le registre compassionnel, on peut difficilement charger plus la barque. Pour ce qui deviendra un diptyque, le scénariste Aurélien Ducoudray emboîte le pas de ses compères Zidrou et Laurent Galandon qui font le succès de la frange narrative des bons sentiments au sein de la collection Grand Angle de Bamboo. Il le fait en s’épaulant pour la seconde fois sur le talent graphique d’Anlor, sa partenaire dessinatrice de l’excellent Amère Russie. Irréprochable tant sur les décors que pour l’expressivité des personnages, selon des cadrages et un découpage immersifs, le coup de crayon d’Anlor est cependant moins spectaculaire que sur le précédent diptyque, notamment en raison du contexte urbain contemporain, moins « exotique ». Ducoudray active surtout la corde « lupanesque » (au ciné, on dirait « audiardesques ») en ce qui concerne les dialogues. Les expressions fleuries (et bien entendu tout public !) d’Amédée, personnage de caractère fort en gueule, valent bien celles des Vieux fourneaux et cet aspect truculent permet d’éviter la mièvrerie. Le plaisir de lecture est donc entier, mais on ne peut s’empêcher d’espérer un sursaut d’originalité pour le second volet à venir…

voir la fiche officielle ISBN 978281894008