parution 01 novembre 2008  éditeur Bamboo  collection Grand angle
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Thriller

L' homme qui refusait de mourir T3

En enquêtant sur la nature de son métabolisme, qui lui permet d'encaisser tous types de blessures, Alex découvre ses origines familiales. Suite et fin (?) d'une variante originale mais bancale, sur le mythe du vampire...


L'homme qui refusait de mourir T3, bd chez Bamboo de Plongeon, Mougne, Cosson
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2008

L'histoire :

Alex s’interroge beaucoup sur la nature de son métabolisme depuis qu’il s’est aperçu qu’il pouvait encaisser n’importe quel type de blessures sans problème. Coups de couteau, balles dans le poitrail ou dans le crâne… il cicatrise en moins de deux et il dispose à présent d’une force surhumaine. Seule contrepartie à cet état : il a d’énormes soifs de sang. En cherchant à comprendre sa nouvelle nature, il comprend qu’il n’est pas le seul : sa petite nièce Sandra a également « ressuscité » d’un accident mortel, avant d’être enlevée par des hommes armés. Un ami de la famille, le docteur Manguo, s’est alors penché sur son cas. Les séquelles sont les mêmes que pour Alex : pertes de connaissance, soif de sang et… son cœur de bat plus que de temps en temps. Il identifie une protubérance sous l’estomac qui semble avoir pris le relai du muscle cardiaque… Manguo poursuit l’enquête jusqu’à identifier un cas similaire dans des archives, un petit garçon nommé Marc. Il rencontre la famille de ce dernier, avant d’être assassiné. Aujourd’hui, on annonce la mort de Manguo à Martine, sœur d’Alex et mère de Sandra, qui montre elle aussi la faculté de ne pas pouvoir mourir : elle ressuscite d’une balle en plein cœur. De son côté, Alex retrouve peu à peu ses souvenirs et par le même coup, le nom de celui qui l’avait abandonné dans la décharge, Remy Gautron. Avec l’aide d’un ami clochard, il lui rend une petite visite. Il n’est pas au bout de ses surprises…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Voyons voir : un type qui cicatrise immédiatement de ses blessures, qui se nourrit de sang humain, qui dispose d’une force surhumaine et qui est originaire de Roumanie (on l’apprend dans ce tome)… ça ne vous rappelle rien ? Pour cet Homme qui refusait de mourir, thriller fantastique de série B, la scénariste Isabelle Plongeon livre une variante du mythe de Dracula, avantageusement débarrassé du folklore habituellement inhérent aux histoires de vampires. D’ailleurs, ce mot n’est jamais évoqué dans la série, il n’y a ni ail, ni miroir, ni crucifix, ni pieux à enfoncer dans le cœur, ni cercueil, ni canines protubérantes, ni contamination par morsure… juste un métabolisme particulier qui se transmet génétiquement au sein d’une même famille. Dans ce troisième et dernier volet, le héros Alex (qui s’appelait Max sur les 30 premières pages de la série…) remonte un peu plus ses investigations à la source. Il identifie sa « famille » d’origine et leur demande des comptes sur la courbure de sa destiné. Certes, les rebondissements, les décisions et la psychologie des personnages laissent quelque peu à désirer… mais l’intrigue est au moins correctement rythmée et divertissante. Exemple type : quand les héros pénètrent dans une base scientifique, qui ressemble à une usine avec de hautes cheminées (!), sans plus d’explications que cela, ils pénètrent par… l’une des cheminées (l’accès le plus alambiqué), suivant un plan aussi saugrenu que nébuleux, mais le tout est impeccablement mis en scène. Au dessin, François Mougne livre le volet le plus convaincant de la série. Ses planches réalistes manquent certes légèrement encore de régularité, mais la progression au fil des 3 tomes est flagrante et certains passages (surtout les séquences d’action) fonctionnent à 100%. Le cycle se termine alors que bon nombre de zones d’ombre persistent. Y aura-t-il un second cycle ?

voir la fiche officielle ISBN 9782350782911