parution 01 juin 2011  éditeur Bamboo  Public enfant / ado / adulte  Thème Chronique sociale

Rock'n vrac

Un petit tour en humour des nombreux paramètres du rock : ses origines, ses figures emblématiques, ses anecdotes, ses mouvances et sa « philosophie ». Un credo un brin consensuel, sur un (vaste) sujet par essence rebelle…


Rock'n vrac, bd chez Bamboo de Collectif, Janvier, Poli rivière
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2011

L'histoire :

Avant, le rock, c’était pas du rock, c’était du « Belouze ». Les esclaves noirs américains chantaient ça en déchargeant les ballots de cotons des steamers du Mississipi. Et puis un jour, le bluesman Robert Johnson signe une sorte de pacte avec le diable, qui aime les expériences : il lui confère un talent dingue et lui promet le succès, le fric, les gonzesses… En réalité, Johnson meurt jeune, mais il a inventé un nouveau style qui fait des ravages auprès des foules. Le diable fait donc signer tout un tas d’artistes sur ce credo : Fats Domino, Chuck Berry… C’est la naissance du « Rockabilly » et de la guitare électrique, portés par de prestigieux noms comme Eddie Cochran, Buddy Holy, Gene Vincent… Les labels se montent, des chorégraphies bizarres sont mises au point (le duckstep), des pianos sont massacrés (par Little Richards ou Jerry Lee Lewis), des groupies inventent une nouvelle forme d’hystérie collective, notamment sur la personne d’Elvis Presley… Et puis le rock, c’est aussi bon nombre de morts violentes : Bon Scott d’AD/DC qui s’étouffe dans son vomi, John Lennon assassiné, Brian Jones des Stones qui se noie dans sa piscine, Kurt Cobain de Nirvana qui se fait sauter le caisson…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Saviez-vous que Michel Janvier, le dessinateur humoristique qui a repris Rantanplan (+ un Lucky Luke aux cotés de Morris en 1987) et qui œuvre notamment chez Bamboo sur les Musicos, était aussi photographe professionnel spécialisé dans les clichés de concerts rock ? Il illustre ici plusieurs historiettes sur le sujet, scénarisé par la « magik team », un collectif d’auteurs de 5 auteurs maison : Bloz, Erroc, Jean-Luc Garréra, Philippe Chanoinat et Christophe Cazenove. Cela prend la forme d’enquêtes bidons (le rock est-il animal ?), d’éclairages historiques (les morts du rock) ou de sujets de fond (qu’est-ce que la rock’n roll attitude ?). Sur le plan graphique autant que sur l’impact humoristique, les premières planches adoptent avec bonheur les codes du décorum morrissien (la naissance du « belouze » au bord du Mississipi) et appâtent ainsi idéalement le lecteur. Par la suite, les sujets ont hélas un peu tendance à tourner en rond et le visuel s’appauvrit. Surtout, sur un sujet aussi vaste, l’humour pratiqué aurait plus être plus subtil et/ou percutant ! On fait toutefois un petit tour exhaustif des différentes variantes du rock : blues, hard, reggae, punk… en insistant plus sur les looks que sur le « son » : une donné bien difficile à faire passer, visuellement. Après avoir brossé les pionniers du genre, l’ouvrage évoque ainsi les groupes mythiques (Stones, AC/DC, Beatles, Who, Pink Floyd…), les personnalités sulfureuses (Ozzy Osbourn, Sid Vicious…) ou emblématiques (David Bowie, Freddy Mercury, Bob Marley…), les guitar-héros mythiques (Jimi Hendrix, Slash, Angus Young…). Sur ce plan, les nombreuses caricatures de stars sont inégales (Keith Richards est très réussi ; Kurt Cobain vraiment loupé). Quelques oublis pourraient aussi faire l’objet d’un second volume : la rivalité entre Fender et Gibson, le club des 27, l’intuition géniale de Clapton qui a le premier branché l’électricité sur sa guitare…

voir la fiche officielle ISBN 9782818905876