parution 20 mai 2009  éditeur Bamboo  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour

Si j'étais grande... T1

...je serais maman

Elle est haute comme trois pommes mais n'a déjà qu'une obsession : être maman. L'angoisse permanente pour ses parents... Quel numéro ! Premier titre gag d'une série au concept fécond. Si j'étais grand(e), je serais...


 Si j'étais grande... T1 : ...je serais maman (0), bd chez Bamboo de Ridel
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2009

L'histoire :

Tranquillement installés sur le canapé, papa et maman se reposent. Quand arrive leur petite fille, son lapin en peluche dans les bras. Elle demande : « papa, maman, je voudrais avoir un petit bébé ! ». Pris de cours, papa bafouille. C’est qu’avec la crise, les maux d’aujourd’hui, la pollution et tout et tout, un petit frère ou une petite sœur n’est pas d’actualité. Maman approuve en silence. Mais tous deux n’on pas compris : qui leur a dit qu’elle souhaitait un petit frère ou une petite sœur ? Ce qu’elle veut, c’est un bébé. SON bébé !... Mais comment fait-on pour faire rentrer le bébé dans le ventre de la maman ? Papa est cette fois au jardin. La question lui paraît plus facile. Remarquant une abeille qui vole au dessus de lui, il la pointe du doigt. La comparaison avec son activité de butinage est payante. Sa piqûre d’autant plus ! « WOUAIIE ! » Piqué soudainement pour s’être trop approché, papa jongle de douleur un doigt gonflé comme une montgolfière ! Effectivement, on pourrait penser qu’il y a maintenant un bébé dedans… Qu’y a-t-il de pire qu’un enfant à table refusant de manger ? Une enfant se prenant pour maman sachant ce qui l’attend si elle refuse de manger…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Savez-vous comment on fait les bébés ? Eh bien, la jeune héroïne de notre histoire le sait, elle, et peut-être même trop bien – ou presque. Sur un ton trop adulte – perdant ainsi la candeur de l’enfance – Curd Ridel, lauréat d’un prix de l’humour à Chambéry en 1997 (cela commence à remonter…), débute une nouvelle série de gags aux éditions Bamboo. Une série au concept exponentiel si on en juge par son titre : Si j’étais grand(e), je serais… Si j’étais grand(e), je serais pompier, cosmonaute, super-héros, docteur, archéologue, secouriste, top model, acteur, princesse, etc. Les idées ne manquent pas et si le succès est au rendez-vous de ce tome premier, il est à parier qu’il fera des petits en nombre ! Pour l’heure, ce Si j’étais grande, je serais maman ne convainc qu’à moitié. La jeune héroïne choisie par l’auteur présente en effet une maturité déconcertante dans son discours et c’est plutôt lorsqu’elle regagne des accents de l’enfance qu’elle suscite le rire. C’est par ailleurs associé à un petit camarade – lui, bien dans son âge – qu’elle signe les meilleurs gags. En outre, aucun des personnages n’est nommé. Volonté de rassembler large ? Le résultat est autre : le manque de souci du détail et l’absence de profondeur (suscité notamment par le nom donné) des personnages engendre une distance à la lecture. L’attachement aux personnages en est restreint. Côté dessin, rien à reprocher ni à surligner pour un opus du genre. En résumé, des débuts qui pêchent par un manque de personnalité. A noter cependant une réelle inventivité tout au long de ces 46 planches. Bien tendre pour se faire une place au soleil d’un marché du gag pléthorique ? A voir…

voir la fiche officielle ISBN 9782350786575