SOS Lusitania T1 : La Croisière des orgueilleux (0), bd chez Bamboo de Ordas, Cothias, Manini ©Bamboo édition 2013

SOS Lusitania T1

La Croisière des orgueilleux

Au cœur de la première guerre mondiale, un immense paquebot de plaisance vogue vers le vieux continent avec une cargaison secrète à son bord. Début d'une fresque historique magnifiquement mise en images.

L'histoire : Sur les docks de New York, en avril 1915, le commandant Turner se prépare à entreprendre la traversée de l'Atlantique à bord du Lusitania. Avec plus de 1000 passagers à bord, ce paquebot de prestige, véritable ville flottante, perpétue la légende des grandes croisières de luxe. Lorsque le Capitaine Anderson se présente à son bureau pour lui annoncer qu'il sera son second, Turner est perplexe. Pourquoi lui impose-t'on un capitaine pour cette traversée de plaisance, et pourquoi ce dernier se réclame-t-il de Winston Churchill en personne ? Les deux hommes vont se rendre au domicile d'un mystérieux Tower, qui va leur expliquer la raison de cette étrange nomination. En accord avec les autorités anglaises, le Lusitania va transporter dans ses soutes le prototype en pièces détachées d'une locomotive électrique révolutionnaire, construite par la société américaine Vanderbilt. Et c'est Alfred Vanderbilt, le richissime héritier de la famille New Yorkaise, qui accompagnera le chargement. Pour l'heure, le jeune homme dépense sans compter en faisant couler le champagne au Black Cotton Club. Et lorsqu'il quitte le lieu sous l'injonction de son administrateur, il se fait agresser en pleine rue...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Cette nouvelle collaboration du duo Patrick Cothias / Patrice Ordas entretient la veine des grands récits historiques que les deux auteurs affectionnent. Comme dans Ambulance 13, c'est au beau milieu de la première guerre mondiale que se situe l'histoire du Lusitania. Mais loin des tranchées et des champs de bataille, les enjeux politiques et industriels, et le contre espionnage sont cette fois-ci au cœur du récit. L'épopée du Lusitania, un des rares paquebots de plaisance qui poursuivait ses traversées transatlantiques en plein conflit armé, fait partie des évènements historiques qui ont influencé la position des Etats-Unis avant leur entrée en guerre. Le talent des deux scénaristes est une nouvelle fois d'inscrire au cœur de l'histoire avec un grand H une histoire d'hommes, de relations complexes entre des personnalités fortes. L'intrigue se déroule avec méthode pour amener le lecteur vers un tome 2 où le drame va véritablement se nouer, malgré quelques menus accrocs à la fluidité de lecture – comme cette scène de bagarre un peu confuse en page 33. Mais les images de Jack Manini sur le port de New York sont magnifiques, dans un style réaliste classique parfaitement maîtrisé, elles donnent une crédibilité réelle au contexte de l'époque. Un très bel album qui devrait intéresser aussi bien les purs fans de BD que les lecteurs occasionnels qui y trouveront la solidité d'un travail professionnel et très documenté.

  • scénar dessin


21 février 2013



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et


les avis des terriens

  • Bain dans le passé 13 avril 2013

    Nous sommes plongés dans un contexte historique où tous les éléments sont présents pour nous tenir en haleine, nous instruire, nous divertir et nous faire réfléchir à travers un événement historique, une intrigue, des ambitions, bref, une histoire d'Hommes relatée de façon réaliste.

    Huguette

  • scoop 13 avril 2013

    100 ans après quasiment, voici la vrai raison du torpillage de ce Paquebot. Sans cela, peut-être que le Royaume Uni serait la première puissance mondiale.

    Christophe


prix 13.50-5% = 12.83

sur


 SOS Lusitania T1 : La Croisière des orgueilleux (0), bd chez Bamboo de Ordas, Cothias, Manini ©Bamboo édition 2013

06 mars 2013

Bamboo

Grand angle

voir la fiche officielle
voir la bande annonce

9782818923061

ado / adulte

Guerre, Historique

SOS Lusitania série en cours en France
1 album paru, 3 prévus