parution 12 février 2014  éditeur Bamboo  Public ado / adulte  Thème Humour, Sport - Baston

Triple galop T8

Un nouvel arrivant américain va apporter du changement dans le centre équestre de Monique et Bébert. Une idée qui donne un peu de sang neuf pour une série sympathique… à défaut d’être drôle.


 Triple galop T8, bd chez Bamboo de du Peloux, Mirabelle, Amouriq
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2014

L'histoire :

A la ferme, la vie est toujours aussi belle. D’autant que Monique annonce à tout le monde une bonne nouvelle : un éthologue arrive les aider dans leurs travaux, tout droit venu des Etats-Unis. Bien sûr, personne ne sait ce que c’est un éthologue et Monique est obligée d’expliquer le mot : un éthologue est un spécialiste des animaux et pour les chevaux, cela s’apparenterait au rôle de Robert Redford dans L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux. Les garçons rouspètent : l’idée est ridicule car les chevaux n’ont pas besoin de toute cette sensiblerie pour leur contact avec l’homme. Mais les filles, Maud et Céline, sont curieuses de voir cet homme… surtout qu’il peut être mignon s’il vient des Etats-Unis ! Monique, toute excitée, se prépare à le recevoir et s’habille en conséquence dans une tenue de cow-boy ! L’homme arrive et s’appelle Kévin Taige. Il a apporté un immense camping-car avec un de ses chevaux préférés. Maud et Céline ont observé la scène et elles ne sont pas déçues : le jeune américain est très attirant et son accent anglais est « so cute » ! Monique fait les présentations et les garçons accueillent l’« Amerloque » avec un sourire glacial, tandis que les filles sont littéralement subjuguées par le charme de l’éthologue. Kévin fait ensuite le tour de la propriété et ne cesse de rire devant les petites infrastructures qu’il découvre : aux Etats-Unis, tout est beaucoup plus grand. Il est hilare quand il rencontre Bébert, qui correspond parfaitement à l’image qu’il se faisait des Français. Cependant, les choses sérieuses vont commencer : Kévin s’apprête à donner des cours et à enseigner tout ce qu’il sait sur le cheval...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Huit albums déjà pour la série Triple galop ! La série se renouvelle avec cette idée d’intégrer un Américain à la joyeuse compagnie du centre équestre. Le début est beaucoup plus long que d’habitude et ne fonctionne plus sur des gags en une planche, mais presque comme une seule et même histoire. L'auteur Benoit Du Peloux prend le temps de présenter ce nouveau personnage qui va apporter du changement dans la vie des autres. Des tensions vont naître entre les filles – amoureuses de ce nouveau bellâtre – et les garçons – jaloux du succès de ce rival. De plus, l’album joue sur les cours à l’américaine, le choc culturel entre tradition française et grands espaces américains. L’opus revient ensuite à son rythme classique d’une saynète par planche avec chute humoristique à la dernière case. La percussion comique des gags demeure toutefois faiblarde et beaucoup feront à peine sourire. L’humour s’essouffle malgré l’arrivée de Kévin, l'ensemble demeure rarement amusant. Cependant, Du Peloux est un véritable éthologue de la bande dessinée puisqu‘il peint à merveille son amour du cheval et ce rapport si particulier entre l’homme et sa monture. Le dessin est à l’image de la tendresse qui se dégage de son travail : semi-réaliste et en même temps très fluide, son trait est agréable et exprime beaucoup de choses. Les chevaux, bien sûr, sont magnifiques ; que cela soit la grâce du pur sang de Kévin ou la lourdeur de la vieillissante Câlinette. Certaines idées sont également intéressantes grâce à ce point de départ stimulant. Ainsi, l’auteur fait souvent référence au western et ces retours en arrière nostalgiques sont assez drôles. Finalement, l’ensemble se tient et l’on prend tout de même plaisir à suivre la petite vie de ces amoureux du cheval. Beaucoup de lecteurs qui ont la même passion seront heureux de retrouver la série, d’autant que, selon le calendrier chinois, nous sommes dans l’année du cheval…

voir la fiche officielle ISBN 9782818926086