parution 04 janvier 2012  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Guerre

A l'ombre du convoi T1

Le poids du passé

Dans le convoi qui déporte Olya vers Auschwitz, se trouve son amoureux Wilhem, membre de la Schutzpolicei… Une première partie de diptyque racontant un épisode authentique de la shoah selon un biais narratif original.


 A l'ombre du convoi T1 : Le poids du passé (0), bd chez Casterman de Beroy, Toussaint, Moxo
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2012

L'histoire :

1933 Hambourg. Olya est âgée d’une dizaine d’année lorsqu’elle rentre un soir, avec sa maman, à la librairie familiale. Deux SS postés devant l’entrée dissuadent les potentiels clients d’y pénétrer : le propriétaire est un « sale juif ». Ils ont aussi peint une étoile à 6 branches sur la vitrine. C’est le début d’une longue période de persécution pour elle et sa famille. Deux ans plus tard, son père s’insurge lorsqu’il s’aperçoit qu’en raison de ses origines juives, on efface le nom de son frère de la tombe militaire où il a été enterré. Joachim est pourtant tombé lors de la première guerre pour la patrie allemande, en voulant sauver son sergent. Deux années passent encore avant que le père d’Olya ne prenne une grave décision, en raison du climat social devenu trop insupportable : Olya doit fuir le pays avec son petit frère. Les deux enfants émigrent donc en Belgique et ne reverront jamais leurs parents, victimes de la « nuit de cristal ». En 1940, Olya est alors simple employée dans un salon de coiffure lorsqu’elle révèle par erreur ses origines à Théo, son amant d’un soir. Elle et son frère sont dénoncés le lendemain, puis arrêtés. Ils vont être déportés vers un camp de travail à l’est…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce premier opus commence en 1943 par la déportation d’Olya, jeune juive allemande, pour le camp d’Auschwitz. A partir des souvenirs qui remontent en elle depuis le sinistre wagon qui l’emmène, le scénariste Kid Toussaint zappe thématiquement de destins en destins, à différentes époques, pour éclairer le lecteur sur la psychologie et les origines des principaux protagonistes. Ainsi, on découvre la famille et l’horreur vécue par Olya ; mais aussi le tempérament lunaire et frondeur de son amoureux Wilhem au sein des jeunesses hitlériennes ; puis les origines du caractère revanchard de son père ; et la traitrise apparente de Théo… Ce mode de narration « immédiate » fait l’originalité du diptyque, bien plus que le sujet de la shoah en lui-même, qui a déjà été traité sous moult angles et par tous les médiums. Cela dit, à en juger par certains indécrottables négationnistes, il faut croire les itérations nécessaires. La finalité du diptyque est d’éclairer sur un épisode ferroviaire authentique de la seconde guerre mondiale en Belgique (la nuit du 19 au 20 avril 1943)… qu’on découvrira surtout dans le deuxième tome. On profite aussi des encrages semi-réalistes appliqués et très agréables, signés José Maria Beroy. Ce style allié à l’époque, font inévitablement penser à ce que fait Sylvain Vallée sur Il était une fois en France, ce qui n’est pas la moindre des références…

voir la fiche officielle ISBN 9782203040656