parution 09 avril 2014  éditeur Casterman  collection Kstr
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Policier

Burn out

A Reno, la vie parfaitement huilée d’un flic bascule le jour où sa maîtresse est retrouvée assassinée. Un polar noir, machiavélique, impeccablement construit.


Burn out, bd chez Casterman de Ozanam, Sommer
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2014

L'histoire :

Juillet 80, Reno, Nevada. Il fait chaud, mais pour l’heure, Ethan Karoshi, flic de son état, n’en ressent pas les moindres effets. Normal ! Il est pile-poil sous le jet abondant de la douche, l’arrière-train collé au pubis savonné d’une belle rousse aux tâches de rousseurs joliment sexy. Cette belle plante s’appelle Debra, sa maîtresse depuis quelques temps, à laquelle il consacre le mardi et le vendredi matin, juste avant d’aller bosser. Le lundi et le jeudi, c’est la pêche à la mouche qui remplace Debra. Le reste du temps, c’est la famille qui lui sert de passe-temps. Tout compte fait, une fois arrivée au bureau, la chaleur finit par avoir le dernier mot et contraint notre bon flic à mettre sa vitesse maximum au ventilateur. Pourtant, Karoshi devrait se satisfaire de suer comme un goret : l’affaire sur laquelle on l’envoie le lendemain ne tardera pas à lui faire perler des gouttes de sueurs bien froides le long du dos. Et pour cause : il connait la victime, qui gît le cou lacéré sur son lit. Ni plus ni moins que celle qui lui grattait le dos sous la douche la veille au matin : la belle Debra. Et pour tout arranger, il reconnait l’arme du crime : un joli fil à pêche auquel pend une de ses mouches. Avant de s’évanouir, il a aussi le temps d’apercevoir son collègue en train de mettre sous scellés le verre dont il s’est servi, il y a peu, chez Debra…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le bonhomme est flic. Un flic qui sue sous le cagnard de Reno, Nevada. Un flic dont le beau-père est le chef de la police et qui a pour collègues ses beaux-frères. Un flic organisé, aussi, et qui partage méthodiquement son emploi du temps entre sa famille, sa maîtresse, la pêche et le boulot. Un flic qui – pour notre plus grand bonheur – va découvrir les joies du Burn out, option grosse nouille dans le pâté, via l’assassinat de sa pulpeuse maîtresse. Car évidemment, rapidement, il va falloir qu’il la joue fine pour qu’à la fois beau-papa, femme et consorts ne découvrent pas sa liaison avec la victime. Et surtout qu’il brouille les pistes qui pourraient bien le désigner comme le principal suspect. Bref, à partir de là, tout partira en quenouille dans la pure veine du polar noir à rebondissements millimétrés et nouveaux meurtres à lui coltiner sur le dos. Mais aussi tout plein de mauvais choix menant vers un final savoureusement cruel et livrant toutes les clefs. Servi par une partition narrative topissîme (dialogues, voix-off, usage des flashbacks…), le récit embarque de bout en bout, même s’il faut reconnaître que ce genre de trame a déjà été exploitée dans le registre policier. Mais c’est si impeccablement construit (la patte Ozanam…) qu’il faudrait faire sa chochotte pour ne pas se laisser tout de même attraper. Le dessin de Mikkel Sommer accompagne correctement cette intrigue machiavélique. On regrettera juste le jeu de couleurs un brin fadasse qui ne met pas forcément en valeur la patte prometteuse de ce jeune illustrateur danois.

voir la fiche officielle ISBN 9782203043367