parution 05 septembre 1990  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Guerre

Cato Zoulou

Découvrez le destin hors du commun de Cato, soldat dégradé et impliqué dans la mort violente du fils unique de Napoléon III. Un récit épique du légendaire Hugo Pratt, dans une Afrique colonisée.


Cato Zoulou, bd chez Casterman de Pratt, Zanotti
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 1990

L'histoire :

1879, la dépouille du fils de Napoléon III (et donc petit-neveu de Napoléon Ier) est retrouvée non loin de l’Ytyotyotsi, un cours d’eau qui serpente en plein territoire Zoulou. Une région que les Britanniques veulent annexer, alors qu’elle est sous domination hollandaise. Le corps de l’héritier est percé de 17 coups de sagaies. «Loulou», comme l’appelaient les bonapartistes, s’était engagé dans l’Armée britannique à la fin de ses études, accomplies outre-manche. Les anglais sont tenus pour responsables de cette perte et en France, l’anglophobie gronde. La Cour Martiale de l’Armée de Sa Majesté inflige alors de terribles sentences aux quelques malheureux qui entouraient le Prince, et qui ont survécu à l’attaque des Zoulous. Un seul proteste à la sentence : le soldat Cato Milton, né d’une famille de domestiques, devenu officier, puis dégradé pour tricherie au jeu. Une vraie tête de lard, même si son drôle de visage lui vaut le surnom de « tête de canard ». A l’annonce de sa sentence, il s’enfuit et déserte. Après tout, les troubles qui agitent l’Afrique lui permettront sûrement d’échapper au joug de la couronne d’Angleterre…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est un euphémisme de dire que le mérite d’Hugo Pratt est d’avoir su transposer quelque chose de la littérature romantique dans ses Bandes Dessinées, au dessin magistral. Une des marques de fabrique de ses récits est le souffle épique des aventures exotiques, où les personnages sont faits d’une trempe unique, avec une psychologie complexe. Souvent opportunistes, ils ont contribué à la construction de l’archétype de l’antihéros dans la BD. C’est-à-dire des types qui imposent le respect, mais qu’on ne peut pas admirer, parce qu’ils sont opportunistes, parfois même violents et bien souvent cyniques. Pourtant, leur intelligence et leur capacité à faire fi de la Morale sont aussi les gages de leur survie. Et même s’ils ne sont pas sympathiques, leur caractère bien trempé en fait des figures inoubliables. Milton Cato est de ceux-ci. En ajoutant un peu de fiction à la vie de ce personnage réel, Hugo Pratt embarque une nouvelle fois le lecteur en terre d’Afrique, au cœur d’un conflit armé. On se retrouve plongé en pleine colonisation de l’Afrique du Sud, dans un jeu de pouvoir où les Britanniques et leurs alliés Bataves comptent bien se partager les richesses minières des territoires Zoulous, au nez et à la barbe des Français. Un prince héritier assassiné, un soldat déserteur et le tour est joué. La narration, bien que linéaire, s’appuie donc logiquement sur cet exotisme, dont l’italien avait le secret. Elle emprunte par ailleurs au western, dont Pratt maîtrisait tous les codes (lisez Serent Kirk !). Ici, les colons Boers et leurs caravanes rappellent ceux de la Ruée vers l’Or et les Zoulous assaillants jouent un rôle comparable à celui des tribus indiennes. Même si Cato Zoulou ne fait pas partie des œuvres les plus populaires du père de Corto, il mérite qu’on s’y attarde, ce qui ne fait qu’encore plus déplorer qu’il n’ait pas eu de suite…

voir la fiche officielle ISBN 9782203344068