parution 01 septembre 2008  éditeur Casterman  collection Kstr
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Erotique, Sentimental

Esthétique et filatures

Deux jeunes femmes paumées et décomplexées s'épaulent et remontent la pente ensemble. Un one-shot social déjanté et positif, sur un graphisme noir et blanc fortement encré : une chouette surprise !


Esthétique et filatures, bd chez Casterman de Mandel, Tanxxx
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2008

L'histoire :

Un jour à la campagne. Le père de Marie prend son café et part à la chasse, après avoir un peu peloté Tatiana, sa charmante et jeune épouse, récemment « importée » d’Ukraine via Internet. Il a auparavant recommandé que cette dernière saque Marie du plumard : il faut qu’elle nourrisse les bêtes. Tatiana monte aussitôt dans la chambre de Marie et… se glisse dans son lit ! Quand le père de Marie s’aperçoit qu’il a oublié son briquet, il fait demi-tour. La musique est à fond dans la chambre de Marie. Il monte pour râler et découvre alors sa femme et sa fille, tête-bêche sur le lit ! Interloqué, il les met machinalement en joue. Marie attrape aussitôt le bout du canon. Il tire, rate son coup, tombe en arrière, se cogne violemment la nuque sur la table et reste immobile, dans une flaque de sang. Blessée à la main, Marie enfile une veste en toute hâte, empoche quelques billets et embarque Tatiana sur sa mobylette. Les deux filles fuient sans but à travers la forêt, puis elles font une pause pour faire le point sur leur situation catastrophique. Marie, mineure, vient de tuer son père ; Tatiana est désormais expulsable. Celle-ci joue alors un tour pendable à Marie, en lui piquant sa mobylette. Au terme d’une déambulation désordonnée, Marie se retrouve seule en ville, de nuit, blessée et pieds nus. Elle vient alors en aide à une autre jeune femme qui vomit ses tripes au sortir d’un bar : Adrienne, dépressive et esthéticienne de profession…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les lecteurs en recherche de nouveautés vont se régaler avec ce récit certes complètement déjanté mais allègrement construit. C’est tout d’abord l’histoire d’une amitié constructive entre deux jeunes femmes originellement aussi dévergondées l’une que l’autre. Mineure, habillée comme une clocharde, Marie croit être une fugitive qui a tué son père. Alcoolique et irresponsable, Adrienne est quant à elle matériellement soutenue... mais tout aussi paumée. Ces travers mis ensembles s’épaulent et permettent la résilience, la reconstruction (moins par moins donne plus). Ensembles, elles remontent la pente, un chemin jonché d’expériences truculentes, telles qu’un plateau de tournage porno en compagnie de Dick Démon… Les pages défilent, se tournent (peut-être un peu trop) vite, tant on est happé par les pérégrinations sociales imprévisibles (et drôles !) de ces sympathiques jeunes femmes décomplexées. Dans une ambiance punk idoine (drogue, alcool, sexe et rock’n roll !), la scénariste Lisa Mandel sert le tout de dialogues fluides et contemporains. L’auteur en profite pour aborder sans insister l’une de ses thématiques de prédilection, l’homosexualité féminine (Princesse aime princesse). Autant dénuée de misérabilisme que de leçons morales, cette histoire nous renvoie joyeusement à nos propres chemins de perdition. Le tout est mis en relief par le noir et blanc fortement encré de Tanxxx (pseudo de Mathilde Arnaud). L’artiste emprunte – avec une certaine marge de progrès potentiels – la voie montrée par nombre de comics, notamment ceux de Charles Burns (Black Hole), ou encore par Le roi des mouches. A découvrir !

voir la fiche officielle ISBN 9782203003996