parution 29 mars 2017  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Policier

Face au mur

Une vie, c’est long. Mais une vie derrière les barreaux d’une prison, c’est encore plus long. L’appel de ce qu’on a perdu est plus fort que tout ; le goût de la liberté n’est jamais loin. Bienvenue dans le monde du grand banditisme à la française.


Face au mur, bd chez Casterman de Pautot, Astier
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star
  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star
  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star
©Casterman édition 2017

L'histoire :

Jean-Claude Pautot n’est pas un homme comme les autres. Il n’est pas de ceux qui ont une vie normale, rangée, dans les lignes. Suite à une enfance difficile et brutale, faite de larcins et de fréquentations peu recommandables, sa vraie vie commence quand il devient braqueur. Résultat : à 25 ans, il est incarcéré dans la « pire prison de France ». Une prison dans laquelle les murs sont « lépreux », gèlent l’hiver et se transforment en « fournaise de l’enfer » l’été. Autant dire que ce n’est pas un endroit pour des enfants de cœur. Une seule envie : s’évader, partir. Retrouver la liberté. Tout commence en juin 1982, pendant que la France est derrière son petit écran pour suivre le transfert de Klaus Barbie. Pautot et deux autres détenus mettent alors fin à plusieurs mois de préparation en s’évadant de nuit. Cet événement n’est pas anodin. A partir de là, Pautot va mettre les deux pieds dans le grand banditisme et connaître 25 ans de cabane et 15 de cavale.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après l’excellent Comment Faire Fortune en Juin 40, Laurent Astier s’attaque à un gros morceau avec Face au Mur. A partir de l’expérience authentique et du témoignage de Jean-Claude Pautot, braqueur, il raconte la prison, le banditisme, la vie d’un homme qui a fait un choix. C’est quoi, exactement, être en marge et devenir braqueur ? Les deux hommes se rencontrent en janvier 2012 lors d’un atelier bande dessinée animé par Astier à la centrale de Saint Maur, une des trois prisons françaises de haute sécurité. Une discussion commence, la confiance se met en place et le projet d’une BD nait entre les murs de la prison. Le prisonnier devient alors scénariste et le dessinateur, témoin d’une histoire incroyable. Ponctué en 8 chapitres, formant 8 moments de la vie de Pautot, ce one-shot ultra documenté est plus vrai que nature. Ici pas de fiction, pas de héros, le récit fuse comme une balle de pistolet. Malgré quelques imperfections et quelques cases un peu bâclées, le dessin d’Astier est brutal et froid, rappelant par moment celui de Ralph Meyer dans Berceuse Assassine. Pour mieux distinguer les huit chapitres et nous plonger dans des ambiances particulières, Astier fait le choix d’un monochrome différent à chaque fois, un peu à la manière de Soderberg pour son film Trafic. Vous l’aurez compris, Face au Mur est une VRAIE plongée dans le polar. Pour titiller l’enquêteur qui sommeille en nous, les auteurs vont même jusqu’à nous fournir les rapports de police, les comptes rendus d’enquête, les coupures de journaux de l’époque, les documents de l’Institut de Recherche Criminelle ou encore les plans d’arrestation et les photos des armes saisies…

voir la fiche officielle ISBN 9782203086067