parution 01 avril 2005  éditeur Casterman  collection Un monde
 Public adulte  Thème Fantastique - Etrange, Esotérique

La femme du magicien

Gloire et déchéance d'une jeune femme sous l'emprise d'un grand magicien. Réédition d'un récit onirique et énigmatique qui fait la part belle au talent de François Boucq.


La femme du magicien, bd chez Casterman de Charyn, Boucq
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2005

L'histoire :

En 1956, Rita Wednesday est une enfant qui vit à Saratago, aux Etats-Unis. Depuis que son papa est mort pendant la guerre de Corée, elle habite avec sa maman, dans la grande maison style 1900 de Monsieur Edmond. Dans cette demeure immense et un peu bizarre, Rita se raconte des histoires fantastiques… et subit la cruauté d’Edmond, magicien de profession. Après avoir séduit sa maman et en avoir fait son assistante pour son spectacle de magie, Edmond promet à Rita qu’elle deviendra un jour sa femme. Les années passent, Madame Wednesday vieillit et Edmond enchaîne les tournées de magie dans le monde entier, en intégrant la jeune Rita à son show. En 1963, la mère de Rita est reléguée au rang de costumière, tandis que la jeune femme est la véritable vedette d’Edmond, le King of Magic. Le jour où Madame Wednesday décède, abandonnée dans une chambre d’hôtel, Rita accuse Edmond et s’enfuit à New-York pour devenir serveuse dans un snack. Mais Edmond, le roi de l’illusion, semble la persécuter et jouer avec ses vieux fantômes. Rita succombe alors à ses pulsions…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Initialement parue en 1986 dans la collection Studio (A SUIVRE), la femme du magicien – qui obtint l’Alfred du meilleur album la même année – reparaît aujourd’hui, toujours chez Casterman, dans la collection Un monde. Si le trait de François Boucq ne perd rien de sa superbe au fil du temps, l’ambiance onirique a plus de mal à s’affranchir des années. Le scénario de Jérôme Charyn s’inscrit en droite lignée de ceux de Manara (Giuseppe Bergman), entremêlant la réalité aux évènements fantasmagoriques. On ressort de cette lecture la tête emplie d’images, d’impressions, d’interprétations, sans savoir ce que l’auteur voulait nous raconter précisément. Des rêves à la folie meurtrière, il n’y a parfois qu’un pas ? Assiste t-on à des pulsions criminelles ou à un ultime tour de magie ? De plus en plus ésotérique au fil des planches, on se rassasie néanmoins du dessin de François Boucq. Des images fortes demeurent, ainsi celle de ce cheval décharné se cabrant au milieu d’un banquet de jockeys sosies… Baroque et énigmatique.

voir la fiche officielle ISBN 9782203391468