parution 28 octobre 2009  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Mondes décalés, Fantastique - Etrange

Les cités obscures T16

Souvenirs de l'éternel présent

A Taxandria, un garçonnet d’une dizaine d’années découvre les raisons qui ont conduit la promulgation de lois interdisant toute référence à l’avenir ou au passé. Un univers toujours aussi mystérieux et magnifiquement dessiné.


Les cités obscures T16 : Souvenirs de l'éternel présent (0), bd chez Casterman de Peeters, Schuiten
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2009

L'histoire :

Aimé a 10 ans. Aimé ne sait pas pourquoi il n’a aucun cheveu. Aimé ne comprend pas pourquoi il est le seul enfant à Taxandria, ni pourquoi il n’y a pas un oiseau, pas une fleur dans la cité : juste des carcasses et des vestiges du passé… Ce matin là, il court. Une course à travers la ville pour rejoindre Monsieur Bonze, son professeur qui lui répète pourtant qu’il n’est pas bon de courir et d’ailleurs que rien ne presse au pays de l’Eternel Présent. Sur le chemin, il s’autorise une halte dans les locaux de l’imprimerie et le hasard lui offre une découverte qui bouleverse sa vie : caché en bas d’une bibliothèque vide, la couverture rouge d’un livre attire son attention. Il s’agit d’un ouvrage rempli d’images interdites et de personnages dont il n’a jamais entendu parler : l’Histoire du Grand Cataclysme de Taxandria. Aimé boit avidement les pages pour apprendre l’Histoire de sa cité : sous la présidence de Thadeus Brentano, la ville était au sommet de la technologie jusqu’à ce que le besoin de toujours plus n’entraine le pays dans le chao. Forts de cette douloureuse expérience, les survivants s’interdisent alors tout progrès et toute référence au passé…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est en quelques sortes une 3e vie qu’offrent Benoit Peeters et François Schuiten à ces Souvenirs de l’éternel présent. Il y a en effet une vingtaine d’année, ils avaient d’abord participé au film d’animation Taxandria de Raoul Servais. Le film n’avait cependant pas rencontré le succès commercial escompté. Aussi, pour valoriser les quelques 600 dessins accumulés pendant ces 8 années de collaboration, il y a une douzaine d’années, une première version des Souvenirs de l’eternel présent avait été publiée. Il ne s’agissait cependant pas d’une BD à proprement parler, le livre se contentant de combiner textes et illustrations. C’est pourquoi, la version proposée aujourd’hui, augmentée et transformée, en fait une véritable BD, mais peut-être seulement une semi-nouveauté pour ceux qui avaient parcouru le premier projet. En tout état de cause, l’histoire de cette société atypique qui, à la suite d’un cataclysme, refuse toute notion de futur et de passé, s’intègre à merveille dans l’univers des Cités Obscures. Les thématiques développées par Benoit Peeters depuis plus de 20 ans colonisent astucieusement le récit : de la solitude du héros, en passant par la description d’un système politique absurde et autoritaire en allant jusqu’à la quête existentielle… tout y est. Au-delà, c’est le procédé narratif qui est repris pour une intrigue marchant sur une frontière onirique matinée d’ésotérisme et de science-fiction. Le résultat est toujours le même : le mystère, l’énigmatique règnent sur le propos. Comme c’est parfois le cas dans certaines de ses cités (surtout les plus anciennes), le scénariste donne la faveur au développement socio-philosophique. Aussi, l’intrigue et sa conclusion en pâtissent-elles : on reste frustré de ne pas obtenir les explications attendues. Graphiquement, François Schuiten fait une nouvelle fois preuve d’un talent fou en jouant admirablement avec les architectures, la colorisation et l’exploration du flou : un travail qui ne nous donne aucun regret malgré tout.

voir la fiche officielle ISBN 9782203024854