parution 16 mars 2016  éditeur Casterman  Public ado  Thème Thriller, Anticipation, Politique

Leviathan T1

Après la fin du monde

Marseille est ravagée par un séisme. Les autorités s’organisent, les vivants pleurent leurs disparus et l’armée boucle la vieille ville. Mais pourquoi donc ? Mise en place palpitante et humaine d’une intrigue catastrophe…


 Leviathan T1 : Après la fin du monde (0), bd chez Casterman de Brunschwig, Ducoudray, Bossard
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2016

L'histoire :

Redouane rêve une nouvelle fois de son enfance, au début des années 60, lorsque son père pied-noir rapatriait sa famille à Marseille, dans un climat peu tolérant. Aujourd’hui quinquagénaire, inspecteur de police et toujours marseillais, il est réveillé par un puissant et durable tremblement de terre. Des murs se lézardent, des bâtiments s’écroulent. Inquiets, les gens sortent dans la rue. Une vague géante submerge le vieux port. Les informations parlent déjà de 5000 victimes. A la télévision, un scientifique affirme que cela est provoqué par les aberrantes techniques de fragmentations minérales sous-marines pour exploiter les gaz de schiste, au point névralgique d’une faille tectonique sensible. Dans un parking souterrain, un certain Hervé Flaissières a juste le temps d’appeler sa femme Léa sur son portable, pour lui dire qu’il l’aime, avant que le bâtiment ne s’effondre. Quelques heures plus tard, celle-ci, pédopsychiatre de métier, fait un dépôt de dossier de disparition à la police, auprès d’Ismael. Elle n’est pas la seule… Les services de police sont débordés. Ismaël traite sérieusement cette énième demande. La ville est gravement en état de crise. Notamment tout le centre-ville portuaire est sous contrôle militaire. Les nouveaux sans-abris et les évacués sont entassés dans le stade vélodrome…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Tout commence comme dans un bon vieux film catastrophe. Au présent, ou peut-être dans un futur proche, la ville de Marseille connait un séisme d’une ampleur inégalée. Une telle problématique de base se suffit généralement d’elle-même pour tenir le lecteur en haleine. Elle trimballe son lot de traumatisés, les familles déchirées, les scènes chocs de dévastation, la réorganisation… Ce serait oublier que Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray ne cèdent pas aux clichés. Le duo de scénaristes distille ses effets spectaculaires et ménage la vraie cause du séisme pour la dernière page de ce premier tome. Entre temps, il propose une fausse piste (une météorite) et chatouille aussitôt l’intérêt du lecteur (mais pourquoi fichtre l’armée pointe-t-elle des canons vers la mer ?). Surtout, Brunschwig et Ducoudray s’intéressent (comme toujours) à l’aspect humain d’une telle situation. Et sans pathos, siouplait ! Les protagonistes majeurs sont brossés avec des psychologiques parfaitement équilibrées, sans qu’un seul ne se drape totalement des habits du héros. Puis les évènements sont mis en perspective avec notre époque. Ainsi les médias « scénarisent » par exemple le choc, en focalisant sur un détail consensuel et folklorique (le couple âgé bloqué dans la vieille ville). A l’aide d’un dessin équilibré, réaliste et détaillé, Florent Bossard cadre et met en scène de cinématographique manière toutes ces séquences, pas si indépendantes les unes des autres. En prime, le récit tire aussi vers l’intrigue policière (un tremblement de terre engendre rarement des cadavres avec une balle dans la tête), un fil narratif qui nous amène finalement, par une voie détournée, à se remémorer le sens du titre. Le cliffhanger de la dernière case promet un redémarrage en trombe dans le tome 2… En résumé, voilà une mise en bouche idéale : spectaculaire, humaine, haletante, hors sentiers-battus. Raaaah c’est bon !

voir la fiche officielle ISBN 9782203089655