parution 01 février 2010  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Liberty

Zaïroise d'origine, Tshilanda s'expatrie aux USA pour élever sa fille Liberty. Un double portrait de femmes, pour symboliser 25 ans de condition des afro-américains, de Mohamed Ali à Barack Obama.


Liberty, bd chez Casterman de Warnauts, Raives
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2010

L'histoire :

En 1974, tout Kinshasa (capitale du Zaïre) s’apprête à vivre le célèbre combat de boxe entre Mohamed Ali et George Foreman. Cette année-là, Tshilanda a 16 ans. Elle est sexy et son père, responsable de la sécurité d’un hôtel de luxe, n’aime pas le regard lubrique que posent certains blancs sur son corps svelte. Et il a raison : le manageur des musiciens qui accompagnent James Brown, met le grappin sur la jeune fille et la couche dans son lit. Evidemment, il la jette aussitôt et Tshilanda tombe enceinte. Un des musiciens noirs, Mike Waterford, le batteur de Brown, deviendra à partir de ce jour son confident et ami. La jeune femme bénéficiera aussi d’un autre ange gardien, en la personne d’Edouard, un diplomate américain travaillant à l’ONU. Séduit par sa jeunesse, il entamera à partir de ce jour un indéfectible amour platonique avec elle. Il lui obtiendra la green-card et lui permettra d’accoucher à New-York… et de s’y installer définitivement. Tshilanda appelle sa fille « Liberty », tout un symbole. Dans cette Amérique encore ségrégationniste, Tshilanda se bat alors afin de toujours obtenir le meilleur pour sa fille. Epaulée de temps à autre par Edouard, elle cohabite parfois avec Mike… qui lui, tombe dans la drogue.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Inséparables depuis 1985, Eric Warnauts et Raives (alias Guy Servais) livrent une nouvelle fois un récit en one-shot, dicté par une thématique récurrente de leur œuvre en tandem : le destin des africains. Ici, à travers la biographie d’une mère et de sa fille, métis américano-zaïroise prénommée Liberty (tout un symbole !), ils mettent en relief un quart de siècle de la condition des afro-américains : du combat de boxe « du siècle » entre Mohamed Ali et George Foreman en 1974, jusqu’à l’élection de Barack Obama en 2008. Il faut d’ailleurs attendre ce final synthétique pour que le récit prenne tout son sens et rende le propos totalement explicite : le lent et discret affaiblissement de la ségrégation. 7 chapitres et un épilogue mettent diversement en relief la jeunesse, puis l’expatriation de Tshilanda aux USA, sa pénible construction sociale et enfin celle de sa fille. De temps en temps, des flashbacks reviennent aussi sur l’engagement de Mike (le compagnon batteur et junkie) dans la guerre du Vietnam ou auprès du mouvement révolutionnaire Black Panthers. Un curieux bémol est toutefois à apporter à cette narration pas tout à fait convaincante : majoritairement au premier plan du récit, Tshilanda partage la voix-off, selon les chapitres, avec les deux hommes de sa vie (Mike et Edouard). Du fait de ces contextes et angles différents, ainsi que de la réalisation en tandem (à quatre main, pas en vélo !), le dessin aurait tendance à montrer de petites sautes de style… Néanmoins, pas de quoi nuire à ce portrait et à cette chronique de société fort intéressants.

voir la fiche officielle ISBN 9782203022713