parution 24 août 2011  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Politique, Historique

Libre de choisir

En 1971, une jeune femme violée par son mec tombe enceinte et se trouve totalement perdue dans un environnement hostile à l’avortement. Portrait touchant d’une héroïne et d’une époque qui a permis un acte social toujours controversé…


Libre de choisir, bd chez Casterman de Richelle, Wachs, Osuch
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2011

L'histoire :

En 1971, Anna est en terminale. Elle est heureuse en famille – avec néanmoins un frangin ado qui lui casse les pieds – et avec ses amis, avec lesquels elle fait de nombreuses sorties. Sa meilleure copine Isa, un poil plus délurée, lui sert de modèle de maturité : contrairement à elle, elle a déjà fait l’amour, plusieurs fois. Ensemble, elles écoutent des disques de Michel Sardou et se racontent leurs histoires de mecs… L’été suivant le bac, Thomas, un copain amoureux transi d’Anna, lui propose de travailler en tant que caissière au supermarché de son père, histoire de se faire un peu d’argent de poche. Anna y fait la rencontre d’un garçon, Julien, pour qui elle craque complètement. Julien joue de la guitare dans un groupe, écoute de la musique américaine (Pink Floyd, les Doors) et il suit des études. Pour passer à l’attaque, Anna se met à se maquiller les yeux et achète les disques appropriés. Mais Thomas tend un piège à Julien pour le faire virer du supermarché. Anna doit attendre le début de la fac et l’automne, pour le revoir de manière fortuite sur le quai d’une gare. Julien l’invite à un concert rock…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette année, on fête les 40 ans du « procès de Bobigny », qui a fini par aboutir en 1975 à la loi Veil pour l’avortement. Deux albums paraissent donc pour traiter du sujet : un triple témoignage fictif et néanmoins didactique Des salopes et des anges (par Benacquiasta et Cestac) ; et ce récit tout aussi fictif, plus axé sur l’impasse psychologique et sociale que représentait l’acte d’avorter dans les mœurs de l’époque (et sans doute encore aujourd’hui). Libre de choisir est néanmoins traité sur un mode graphique plus réaliste, ce qui confère la gravité idoine à l’affaire. A travers le dessin de Pierre Wachs, deux « focales » cohabitent de façon quelque peu perturbante. Les personnages sont fins et détaillés et viennent se positionner, s’incruster parfois, sur un décor plus velouté ou légèrement « flouté ». L’ensemble est néanmoins parfaitement proportionné et façonné. Cette griffe fonctionne donc, tout en accordant une certaine originalité à l’ouvrage. L’héroïne Anna y vit une tragédie particulièrement crédible qui a du arriver à nombre de jeunes femmes, à l’époque : devoir affronter le poids d’une famille d’apparence ouverte, d’une religion obtuse et d’une législation inexistante. En ce sens, le scénario de Philippe Richelle touche juste, émeut, et fait admirablement le tour du sujet en prenant le parti pris d’une narration linéaire, lente et progressive. Enfin soulignons la démarche des auteurs et de la préfacière, Gisèle Halimi (avocate à Bobigny) : il s’agissait de rappeler que l’IVG demeure une ouverture sociale fragile en France et dans le monde…

voir la fiche officielle ISBN 9782203027589