Manioka T2, bd chez Casterman de Nkodem ©Casterman édition 2012

Manioka T2

Un dealer devient le patron de la rue, après avoir éliminé ses adversaires lors de combats épiques durant lesquels il se transforme en surhomme. Un polar fantastique et urbain aux influences hip-hop, fascinant.

L'histoire : Après avoir éliminé un à un tous les Iron Monkeys, des justiciers surarmés qui limitaient son autonomie dans la gestion du trafic de drogue, Manioka est devenu le caïd des faubourgs de la ville. Il est respecté de tous, riche et investi d'une influence énorme sur la vie de la cité. Il a adopté Touf, la jeune rescapée d'une famille décimée par le crack, qui lui mène la vie dure et ne le craint absolument pas. C'est donc un quotidien différent que le jeune homme gère désormais, tout en essayant de comprendre d'où lui viennent les étranges pouvoirs qui le font se transformer en monstre de puissance dès qu'il est attaqué. Mais la dure réalité va lui revenir en pleine face, lorsque son revendeur de drogue meurt d'une overdose, sans lui avoir révélé où il s'approvisionnait. Manioka se retrouve totalement dépourvu. C'est alors qu'un message lui parvient, en provenance d'Afura. La cité qui porte ce nom se trouve dans un enclos inviolable au milieu de la ville, entourée de murs infranchissables et dotée de systèmes de défense ultra modernes. Elle protège une élite invisible, que ne croisent jamais les habitants de la périphérie. Pourquoi les autorités d'Afura veulent-ils rencontrer Manioka ? En franchissant les portes de la forteresse, le jeune dealer va voir sa vie bouleversée...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Ce deuxième tome de Manioka nous réserve une double surprise. La première est tout simplement qu'on ne l'espérait plus vraiment, après près de trois ans d'attente. La seconde est que dès sa première page, il accroche le lecteur pour ne plus le lâcher. Une séquence d'ouverture, qui suit la cuillère de manioc dans la bouche de la jeune ado râleuse adoptée par Manioka, est une accroche d'enfer. Puis s'enchainent les scènes drôles, mises en scène au petit poil, qui nous replongent dans cet univers sombre et contemporain. La voix off est désormais celle de Touf, la jeune fille qui donne du recul et de la distance à l'ensemble. Nkodem a fait beaucoup de progrès depuis ses premières pages et tout ici est plus fluide, léger et surprenant à la fois. La technique de faire avancer son récit par micro épisode de quelques pages est ultra efficace, d'autant qu'on découvre ici tout un tas d'explications que le tome 1 avait laissé en suspens. Le récit boucle, tout en étant devenu plus percutant, et en gardant sa formidable puissance visuelle. Ce jeune auteur fan de musique et ouvert à toutes les influences visuelles fait preuve d'une exigence incroyable pour doser ses effets. Il utilise parfaitement la colorisation informatique pour donner un grain unique à son univers urbain futuriste. Le personnage du dealer de crack n'est qu'un prétexte pour exprimer les influences mutliples de cet artiste fascinant, bourré de projets dans tous les domaines. KSTR, le label « urbain » de Casterman a révélé là un véritable talent, qui n'a pas fini de nous surprendre...

  • scénar dessin


24 juin 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 15.00-5% = 14.25

sur


 Manioka T2, bd chez Casterman de Nkodem ©Casterman édition 2012

13 juin 2012

Casterman

Kstr

voir la fiche officielle

9782203035461

ado / adulte

Anticipation, Chronique sociale

scénariste
dessinateur
coloriste
 

Manioka série terminée en France
2 albums parus, 2 prévus
Nos chroniques dans cette série :