parution 30 août 2017  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Mondes décalés

Souterrains

Des mineurs censés tester une nouvelle machine se retrouvent perdus sous terre, à découvrir un monde caché peuplé de nains étranges et de créatures d’un autre âge… Un one shot beau et bien mené.


Souterrains, bd chez Casterman de Baudy, Ralenti
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2017

L'histoire :

Un mineur disparait de la mine, mais la direction ne fait rien pour le retrouver. Des sabotages ont lieu dans le même temps, mais ils ont continué après la disparition de la tête noire. Lucien n’est pas inquiet, mais son beau-frère Henri, syndicaliste, est préoccupé par l’état de la mine, les machines construites et acheminées en secret… Les transporteurs foncent sans regarder la route pour amener leur précieux et mystérieux chargement. Henri croit avoir aperçu une main métallique qui sortait du chargement… La vie est dure chez les mineurs et Lucien essaie de dédramatiser. Mais le ton monte avec l’un des contremaîtres, ancien mineur passé à « l’ennemi », et Henri. Les deux hommes se battent, un soir, au bar. Le lendemain, Henri est furieux de voir son beau-frère parmi les volontaires pour tester la nouvelle machine, présentée en grandes pompes. Lucien veut évoluer et faire mieux vivre sa famille, sa fille… Mais en bas, le colosse se rend compte qu’ils ont tous été dupés. La machine est bien là pour remplacer les humains. Alors il décide de se servir de la dynamite que lui a donnée Henri juste avant de descendre. L’histoire va prendre un autre chemin…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cela commence comme une banale histoire de lutte sociale, un drame sur les conditions de vie des mineurs, les patrons voyous, les tensions entre les hommes, la lutte millénaire de ceux qui font confiance et entrent progressivement dans le système et ceux qui luttent contre ce système. Le monde de la mine se divise en deux catégories, nous dit la 4ème de couv. Ceux qui sont avec le patron, et ceux qui creusent… Clin d’œil au Bon, la brute et le truand de Sergio Leone. Réalisme social, donc. Et puis voilà que tout bascule. Avec une machine futuriste d’abord, puis avec des créatures des profondeurs, dominants et dominés dans une espèce de relation religieuse, copie exagérée du monde de la surface. On est désormais dans le fantastique, le lieu littéraire où le lecteur se demande légitimement comment interpréter ce qu’il lit. Le scénario de Romain Baudy est très prenant, efficace en diable et parfaitement rythmé. Son séquençage permet de voir une belle variété de plans, tous aussi réussis les uns que les autres. Son trait est clair et efficace, la mise en couleur est réussie. A l’arrivée, c’est un authentique conte politique, un genre sacrément casse-gueule, que Romain Baudy a mis en place. C’est beau, intelligent et passionnant. Pour un premier one-shot en solo, c’est clairement une réussite pour le nordiste.

voir la fiche officielle ISBN 9782203094482