parution 30 novembre 2018  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Western

Blueberry T8

Blueberry va tout faire pour épouser Pearl ; mais il était écrit que sa fin de vie ne serait pas aussi paisible. L'avant-dernière intégrale propose encore des moments incroyables. Giraud en solo : le western à l'état pur !


 Blueberry T8, bd chez Dargaud de Charlier, Giraud, Breton
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2018

L'histoire :

Arizona Love : Le grand jour est enfin arrivé pour Trevor Stanton : il va épouser la belle Chihuahua Pearl dans la petite ville de Tacoma ! C'est un événement dans cette bourgade du Nouveau-Mexique et beaucoup fêtent la cérémonie en avance dans le saloon non loin de l'église. Un des hommes de main de Stanton, Traber, paie sa tournée générale. Tout le monde se réjouit mais un homme seul décide de quitter les lieux après avoir fini son repas. Traber l'arrête car tout le monde doit trinquer à la gloire de Stanton. L'inconnu le regarde froidement et sans sourciller : il s'agit de Mike Steve Blueberry...
Mister Blueberry : Le train de Denver arrive en gare de Tucson après un long périple. L'écrivain John Campbell et son assistant Billy Parker descendent. John est particulièrement agacé et fatigué par le voyage. Il a hâte d'arriver à destination : fréquenter tous ces bouseux et cette crasse le rend malade. Tom Dorsey les attend et les conduit vers la diligence. Malheureusement, suite à des incidents avec des Apaches dans la région, il ne reste plus qu'un petit chariot rudimentaire. Campbell peste encore plus mais se résigne. Sa mission passe avant tout le reste. En effet, il rêve de rencontrer Mike Steve Blueberry. Grâce à cette légende de l'ouest, il deviendra riche et célèbre. L'équipe se rend donc à Tombstone...
Ombres sur Tombstone : Blueberry est mort ! Cette terrible nouvelle fait la Une du Tombstone Epitaph. Clum est furieux : le journal devait parler de l'attaque de la diligence par Geronimo, ce qui est bien plus important que la mort d'un pauvre gambler. Le propriétaire du saloon le Dunhill interrompt ce conciliabule pour annoncer une nouvelle incroyable : Blueberry n'est pas mort ! Il n'est en réalité que blessé et il se remet petit à petit dans une de ses chambres. Pendant ce temps, la famille Clanton prépare un bien mauvais coup...
Geronimo : Billy travaille dur sur les notes prises par Campbell, mais il n'en a aucune envie. Il perd du temps sur cela, alors que son patron est en train de s'empiffrer de tartes et qu'il pourrait voir la belle Miss Dolly. Son travail est interrompu quand le jeune Simon Earp frappe à sa porte. Il vient de la part de Clum car il pourrait bien se passer quelque chose en ville. Cela serait bon pour son roman, selon Clum. En effet, les grosses huiles de Tombstone se préparent à aller voir les hommes qui ont été tués lors de l'attaque de la diligence. Billy remarque que Strawfield est suivi par un grand homme patibulaire au regard froid. Il remarque également que Clum manque à l'appel...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C'est l'heure du changement pour Blueberry, certainement le personnage le plus protéiforme du 9ème art. Cette huitième intégrale, l'avant-dernière de cette série mythique, met encore en avant les incroyables virages pris par les auteurs. Et cela commence fort d'entrée avec Arizona Love où l'ex-lieutenant de cavalerie ne se bat plus contre des outlaws, des soldats ou des Indiens, mais contre une femme. Et quelle femme ! Chihuahua Pearl, la Marylin Monroe de la BD. Voir Blueberry courir après la blonde incendiaire, risquer sa vie pour les beaux yeux d'une femme, faire l'amour avec elle ou rêver d'une vie sage de mari modèle, quelle transformation ! Et ce n'est que le début car dans le dernier cycle, Ok Corral, Blueberry vieillit et a même des cheveux blancs. Plus étonnant encore, notre héros ne chevauche plus et en a fini avec les dangers, puisqu'il passe ses journées à jouer au poker ou il est même cloué au lit pendant un tome entier ! La série n'en finira pas de nous surprendre. L'intégrale sent aussi la fin car elle retrace les albums réalisés au moment du décès de Jean-Michel Charlier, peu avant la fin de la réalisation d'Arizona Love. La disparition du scénariste prolifique est une perte immense, mais Jean Giraud continue tout de même la série de son personnage fétiche dans un nouveau cycle. Et c'est une étonnante découverte puisque le génial dessinateur se mue en écrivain doué et en faiseur d'histoires aguerri. Mister Blueberry est une incroyable scène de théâtre où s'agitent un nombre impressionnant de personnages dans la ville de Tombstone et où les passions se déchaînent. Les dialogues sont superbes de finesse et de justesse et la psychologie de chacun des personnages est habilement détaillée, par touches progressives. Ce début donne ensuite lieu à des coups de théâtre spectaculaires et une double narration étonnante et particulièrement maline. L'humour est également unique et écorne subtilement le mythe de Blueberry. Ajoutez à cela des personnages légendaires tels les frères Earp, Geronimo et Ma Clanton (le double de Ma Dalton) et vous obtenez encore un immense cycle. Le plaisir est d'autant plus grand et précieux que l'art de Giraud évolue encore et toujours. L'artiste tiraillé entre son côté Gir et son côté Moebius semble ici trouver un équilibre entre la folie audacieuse de l'un et les détails westerniens de l'autre. Le tout est superbement mis en valeur avec une qualité remarquable d'édition, un papier et une colorisation qui respectent les anciennes éditions et une préface passionnante. On ne comprend par contre toujours pas le choix de division des tomes, d'autant que la prochaine intégrale ne comptera donc plus que deux opus pour clore le cycle ! Malgré tout, cette intégrale confirme le niveau hors norme de cette série qui, au bout de quinze tomes, ne cesse de surprendre et d'enchanter !

voir la fiche officielle ISBN 9782205076837