parution 30 août 2013  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Western

Blueberry T2

Le cavalier perdu - La piste des Navajos - L'homme à l'étoile d'argent (intégrale)

Blueberry doit retrouver Cochise pour négocier une paix avec les Apaches et se retrouve ensuite sheriff dans la petite ville de Silver Creek. Une intégrale superbe d’un chef d’œuvre de la bande dessinée.


 Blueberry T2 : Le cavalier perdu - La piste des Navajos - L'homme à l'étoile d'argent (0), bd chez Dargaud de Charlier, Giraud
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2013

L'histoire :

Le cavalier perdu : Dans l’Arizona, la menace de la guerre couve. Le lieutenant Graig y a été dépêché pour apporter une missive et négocier avec Cochise. Pourtant, cela fait des jours qu’il est parti et le commandant du camp Bowie, le général Crook, n’a pas de nouvelles. Mike Steve Blueberry et Miss Dickson sont très inquiets. En effet, Graig est tombé entre les mains du dangereux Qanah n’a qu’un œil. Mike décide de partir à sa recherche…
La piste des Navajos : La situation est tendue au Mexique. Les Apaches meurent de faim en attendant les armes promises par les Mexicains. Cochise demande à ses frères de la patience, mais beaucoup n’en peuvent plus d’attendre. Ils veulent retourner sur leurs terres natales et mourir l’arme à la main en défendant leur honneur. Cochise n’a donc plus que quelques jours pour récupérer ses armes que lui a promises Armandariz. Pendant ce temps, Blueberry, Mac Clure et Crowe sillonnent le pays pour retrouver les Apaches. Ils doivent rejoindre Cochise pour obtenir une négociation de paix avec les officiers américains. Cependant, Qanah, allié à Armandariz, suit leurs traces pour les empêcher d’atteindre Cochise. Crowe décide de partir seul rejoindre le grand chef. Il ne se doute pas du danger qui l’attend…
L’homme à l’étoile d’argent : Mac Clure se balade dans l’ouest américain et arrive dans une petite ville : Silver Creek. Il est surpris de voir une ville déserte où les seules animations se passent au bar. Mac Clure est accueilli par deux truands qui le jettent dans un abreuvoir à chevaux. Furieux, le trappeur va se plaindre au shérif, mais il comprend très vite que la situation est périlleuse. En effet, le marshal explique que les frères Bass ont la main mise sur une bonne partie de la région et font régner la terreur partout où ils passent. Les habitants de Silver Creek sont terrorisés et personne n’ose se rebeller contre les bandits, de peur de violentes représailles. Le shérif n’a guère d’espoir, d’autant que deux autres marshals ont été abattus avant lui. Il décide toutefois de tenter d’arrêter les frères Bass. Mac Clure lui propose son aide mais l’affrontement est inégal. Le shérif est abattu dans le dos, en pleine rue. Les habitants sont terrorisés à l’idée de ne plus avoir de représentant de l’ordre, ou pire, de laisser Bass diriger la ville. Mac Clure pense à Blueberry comme nouveau marshal…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dargaud continue sa réédition de la mythique série western dans Pilote : Blueberry. Cet opus recueille trois tomes, dont deux terminent le cycle Fort Navajo (Le cavalier perdu, La piste des navajos) et un dernier (L’homme à l’étoile d’argent) constitue une sorte de parenthèse, au cours de laquelle Blueberry s’improvise marshal, le temps d’un album. Cette intégrale est l’occasion d’admirer le talent exceptionnel de deux auteurs d’exceptions : Jean-Michel Charlier, scénariste prolifique et créateur de Buck Danny, et le tout jeune Jean Giraud. Malgré un traitement classique du western dans le premier cycle, on assiste déjà à une création hors normes. Les personnages sont tous marquants. Impossible d’oublier cette « damnée outre » de Mac Clure, la droiture de Cochise, le fidèle Crowe ou la belle Miss Marsh. Que dire également des truands ? Armandariz est un dangereux magnat mexicain gras et omnipotent, tandis que Qanah est habité par la rage et la soif de sang ; les frères Bass sont d’immondes crapules qui usent de tous les moyens pour terroriser des innocents. Ces aventures sont trépidantes. Charlier alterne avec un art rare moments d’actions et scènes de dialogues. Mélangeant références historiques, emprunts au cinéma (les premiers tomes sont des reprises des œuvres de John Ford) et créations personnelles, Charlier se paie même le luxe de faire évoluer son personnage principal, qui se détache petit à petit de l’armée. Les encadrés narratifs sont à eux seuls de grands moments lyriques, tels qu’on n’en voit plus aujourd’hui. L’intégrale est aussi une façon de visualiser l’évolution marquante du trait de Gir. Les premiers tomes sont nettement exécutés sous l’influence de Jijé (l’auteur de Jerry Spring) et le maître prend même la place de Giraud dans le milieu du Cavalier perdu. Parti au Mexique, Giraud était revenu ensuite pour achever le tome et se débarrasse de toutes influences, trouvant son propre style. Comme une passation de pouvoir, Giraud dépasse alors le maître avec des prestations éblouissantes dans des décors de l’ouest fascinants, des visages marquants et des scènes dynamiques et parfaites (sans parler de ses couvertures exceptionnelles à la peinture). On retrouve également beaucoup d’éléments qui seront réutilisés par la suite : les Jay Hawkers de Finlay et Kimball vont aider Blueberry, avant de le retrouver dans le cycle du trésor des confédérés, tandis que Mac Clure apparaît pour la première fois dans l'épisode Le cavalier perdu, pour ensuite ne plus jamais quitter Blueberry. Le dernier tome de l’intégrale annonce une série de chefs d’œuvres. Charlier épure son style narratif et intègre beaucoup d’humour, tandis que le dessin de Giraud est plein de force et de maturité. L’homme à l’étoile d’argent est un petit bijou de perfection et parvient presque à faire oublier son modèle cinématographique : Rio Bravo ! Humour, actions, suspense et rebondissements sont au rendez-vous, sans compter une fin romantique et nostalgique pleine de poésie et de finesse. Cette série de rééditions a le mérite de remettre au goût du jour une des meilleures séries du 9ème art (et certainement la meilleure dans le genre western). La qualité d’impression et du grain de la page respecte le travail de départ et donne un délicieux parfum de couleurs à l’ancienne d’un style suranné. Les annexes de départ sont également une mine d’informations sur les auteurs et leur travail titanesque. « Un mythe qui porte le nom d’une myrtille »…

voir la fiche officielle ISBN 9782205072136