parution 01 mai 2004  éditeur Dargaud  collection Long Courrier
 Public ado / adulte  Thème Policier

Blues 46 T1

La chanson de septembre

Un jeune homme est embarqué malgré lui dans une course-poursuite, sur les routes du sud-ouest. Premier tome en couleurs directes pour Eric Stalner, sur un polar qui fleure bon le Audiard...


 Blues 46 T1 : La chanson de septembre (0), bd chez Dargaud de Moënard, Stalner
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2004

L'histoire :

Par un véritable temps de cochon, Guéric conduit sa DS coupée sur une petite route du Lot. Au détour d’un virage, il manque de renverser un jeune autostoppeur et dérape jusque dans les taillis. En rogne contre le jeune inconscient, il ne peut empêcher ce dernier de monter dans la voiture, attendant qu’il le conduise jusqu’à Douelle. Pourvu d’un parlé franc et d’un manque total de scrupule, le jeune homme se présente : Alain. Puis, alors que le véhicule entre en ville, Guéric s’aperçoit qu’un furet sorti du sac à dos d’Alain est en train de grignoter les vieilles reliures posées sur sa plage arrière. En rage, espérant être dédommagé pour tous ces dégâts, il le reconduit presto chez sa tante. Mais une fois sur place, ils découvrent tous deux une maison entièrement vandalisée. C’est alors que deux tueurs sortent de l’ombre et se mettent à exercer un obscur chantage sur le garçon. Alain sort une arme et oblige Guéric à s’enfuir en sa compagnie, tandis que les deux flingueurs les canardent à distance. Embarqué malgré lui dans cette histoire de fous, Guéric roule jusque chez un vieil ami taxidermiste…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En général, lorsqu’un auteur de BD reconnu se sent la maturité de passer à la couleur directe, ça promet de décoiffer. Quand il s’agit d’Eric Stalner (La croix de Cazenac, Le fer et le feu, Le roman de Malemort…), il y a fort à parier que le résultat va être à la hauteur de nos espérances. Alliée à la précision de son coup de crayon, sa superbe colorisation ajoute une touche réaliste encore inégalée dans sa production. C’est tout simplement superbe ! On ne peut qu’espérer qu’il aura la bonne idée de poursuivre sa carrière sur ce mode graphique. Prévu en deux tomes, ce road-movie à la française ne serait rien sans l’ambiance concoctée par Laurent Moënard. Les années 60 sont très présentes à travers ce polar contemporain : Guéric conduit une DS, il vend de vieux bouquins de jazz et les personnages ont des petits noms truculents (« Le Piqueux », « La Tendresse »). D’Hippolyte, vieux taxidermiste raffiné, aux deux tueurs sans scrupule, le casting est parfait. Le scénario de Moënard est prenant de la première à la dernière page, en dépit d’une légère tendance à accentuer les répliques à la Michel Audiard (« Ma devise : penser en stratège, agir en barbare »).

voir la fiche officielle ISBN 9782205054293