parution 08 juin 2012  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Historique

Complainte des landes perdues – cycle 2, T7

La fée Sanctus

Tandis que Seamus chemine pour trouver trace de la fée Sanctus, Sill Valt et le Guinea Lord se préparent à la confrontation. Un 3éme épisode au tempo de la construction mythologique de la saga et toujours porté par un magnifique dessin.


 Complainte des landes perdues – cycle 2, T7 : La fée Sanctus (0), bd chez Dargaud de Dufaux, Delaby, Marquebreucq
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2012

L'histoire :

A la recherche de Sanctus, Seamus le jeune novice des Chevaliers du Pardon a gagné l’amour, tout en manquant de perdre la vie. Il aura fallu que la Fée se sacrifie pour le sauver en quittant l’enveloppe humaine protectrice dans laquelle elle se cachait. Désormais orphelin de sa belle, mais rétabli de la blessure mortelle infligé par Eïrell, Seamus peut être initié et devenir à son tour un Chevalier du Pardon. Sous l’œil de son mentor Sill Valt, il réussit l’épreuve. Mais déjà vient le temps de se séparer. On confie ainsi à Seamus le soin de retrouver la Fée Sanctus et de rejoindre la grotte du Diable, où quelques compagnons pourront le mettre sur la voie. De son côté, Sill Valt, qui a failli périr sous les coups du Guinea Lord, souhaite prendre sa revanche. Pour ce faire, il interroge sans tarder Cryptos afin qu’il lui révèle une faille dans l’invincibilité du puissant guerrier. Pendant ce temps, justement, le Guinea Lord est attendu auprès de la mère des Moriganes, Saavarda. Et sur son trône, elle ne s’apprête surement pas à lui faire des compliments : le Guinea Lord a failli en laissant échapper celle qui, jadis, elle-même Morigane, pourrait leur nuire en révélant leurs secrets…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avant de retrouver quelques années plus tard Seamus accompagnant la destinée de la jeune Sioban, au cœur de la saga originelle, Jean Dufaux poursuit notre apprentissage du passé de cet intriguant Chevalier du Pardon. Prenant subtilement sa place à la lisière de la première tétralogie, ce nouveau cycle inauguré en 2004 propose une intrigue globale simple mais impeccablement huilée. Elle offre surtout un double avantage. Primo : de construire un récit, aux saveurs de légende et de mythologie, connectable par de subtiles petites touches au cycle de Sioban. Secundo : d’offrir à chaque fois une intrigue « indépendante » bouclée et équilibrée. Et c’est exactement cette mécanique efficace qui nous accroche une nouvelle fois aux basques de Seamus fraîchement touché par la grâce du sentiment amoureux et nouveau Chevalier du Pardon. L’occasion de le voir se mettre à l’œuvre pour dénicher la trace de sa douce Sanctus, avant Moriganes et Guinea Lord, à qui elles ont confié la mission de l’éliminer… Personnages campés, décorum médiéval-fantasy joliment taillé, découpage dynamique du récit, dialogues et voix off ciselant la tonalité du propos… Tout compose une partition unique, envoûtante, pour un voyage entre amour, pouvoir, folie et démons. En sus l’évidage, diablement attrayant, de deux fils rouges : l’inévitable prochain affrontement entre le Guinea Lord (qui est-il ?) et Sill Valt, ainsi que la probable future trahison de notre jeune ami (en lien avec son amour pour Sanctus ?). Bref du taillé pour l’épique, le combat, le légendaire, le sentiment et l’effroi, au rythme d’un imaginaire une nouvelle fois génialement traduit par la finesse et la subtilité du trait de Philippe Delaby. Un travail détaillé, et parfaitement mis en couleur par Bérengère Marquebreucq, qui accroche l’œil et offre un indéniable atout à la série. Ne perdez donc pas de temps pour vous jeter entre les griffes de Saarvarda, la Mater Obscura, reine des Moriganes ou pour sentir le souffle brulant du Guinea Lord vous chatouiller. A moins d’accompagner Seamus aux portes de Mildwynn, en proie à un monstrueux Braghen, ou pour y voir tourner avec curiosité un Fitchell facétieux…

voir la fiche officielle ISBN 9782505013877