parution 03 février 2012  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique

De chair et d'écume T2

Les yeux de l'abîme

Poursuivant l’assassin de ses parents, De Graaf se retrouve enfermé dans une étrange cité marine. Un endroit légendaire lui-même assiégé depuis des lustres par une créature titanesque. Un 2éme tome scellant un excellent récit d’aventures.


 De chair et d'écume T2 : Les yeux de l'abîme (0), bd chez Dargaud de Galland, Wanderer
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2012

L'histoire :

Chine, début du XXéme siècle. Pour avoir abusé de boissons fortement alcoolisées, Francisco de Graaf s’est mis dans un drôle de pétrin. Une mélasse qui a, du reste, coûté la vie à ses parents et fait disparaitre le plus beau joyau de son héritage : une flute en écume de mer, probable clef d’un trésor fabuleux. Le responsable n’est autre qu’Eveguéni Rodjenskine dit Carmino, un déserteur de l’armée russe, poursuivi par un officier doublement revanchard puisqu’il est aussi son papa. Malgré lui, De Graaf s’associe au paternel et se lance en mer à la poursuite du voleur-assassin. Bientôt, le navire est irrésistiblement attiré vers une cité immense, plantée au beau milieu de l’océan. L’endroit gigantesque et magnifique accueille dans son port des centaines, voire des milliers de bateaux. Peu impressionné par l’endroit, le capitaine Rodjenskine n’oublie pas son objectif principal : retrouver son rejeton. Il doit cependant se méfier de Francisco, qui n’a pas d’autre intention, lui, que de lui faire directement la peau, sans sommation, et récupérer son précieux bien. Déambulant dans les rues de la cité à la population bigarrée, De Graaf ne tarde pas à mettre la main sur sa proie. La lutte s’engage et Carmino peine à prendre le dessus. Sa dernière heure semble être arrivée. Heureusement pour lui, la police vient à son secours et embarque les deux combattants…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Univers graphique original et séduisant ; dynamisme ; entrelacs jubilatoire de récit d’aventure, de conte ou légende, d’humour et d’action : notre rencontre initiale avec De chair et d’écume emplissait avec enthousiasme sa besace de bons points. Retour gagnant avec ce 2éme opus qui franchit même un palier à chaque niveau. D’abord, le scénario ne fait plus aucun mystère de son orientation, en nous embarquant avec certitude dans un récit d’aventure haut de gamme, avec une teinte de conte fantastique particulièrement bien sentie. Pourtant, la trame principale de cette seconde partie se résume à peu : l’ensemble les protagonistes principaux se retrouve prisonnier d’une cité légendaire sise au milieu des flots (avec trésor, grosse bestiole marine, reine à épousailler, mine de rubis, mystérieuse collecte d’instruments à vents, luttes politiques internes…). Mais en usant d’un découpage ultra-dynamique (bien moins brouillon que pour le tome 1), de personnages imprévisibles – à fort potentiel couillons héroïques – capables de faire basculer nos certitudes à tout moment, l’intrigue se veut diablement captivante, sans chichi complexe ou brumeux. Et puis on se laisse évidemment envouter une seconde fois par ce dessin époustouflant, au trait fin, amoureux des trognes de ses personnages, impatient de les faire s’animer, heureux de multiplier les cadrages ou gourmand d’une judicieuse colorisation (et nettement plus lumineuse) qui renforce sa lisibilité. Bref, Wanderer livre ici un boulot précis et captivant. Il inscrit avec ce second tome sa saga parmi les meilleurs récits d’aventure de la bande dessinée. Pourtant, la série prévue en 4 tomes s’arrêtera avec ce second opus, avant même sa conclusion. L’éditeur, pour des raisons certainement comptables, fait le choix de nous laisser orphelin d’une histoire qui nous avait terriblement donné envie. Bigrement frustrant !

voir la fiche officielle ISBN 9782205067675