parution 10 novembre 2011  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Thriller, Anticipation, Espionnage

Empire USA – Saison 2, T6

Alors qu’une crise politique est sur le point de faire imploser la Russie, Deckard et Patakarsky abattent leurs dernières cartes. Au milieu de ce jeu dangereux : Scarlett et Jared… Ultime chapitre d’une série faite « comme à la télé ».


 Empire USA – Saison 2, T6, bd chez Dargaud de Desberg, Koller, Coquelicot, Ravon, Reculé
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2011

L'histoire :

Jared Gail, ex-agent de la CIA, sait désormais qui est responsable de la mort de son ami Duane Els. Pour autant, il a encore du mal à comprendre pourquoi. D’autant plus que l’assassin se fait abattre à son tour et pas par n’importe qui. C’est en effet Scarlett, l’ex-petite amie de Jared qui en porte l’entière responsabilité. Autre surprise : il découvre que Marlin Deckard, son propre employeur, avait chargé Els d’enquêter sur les activités d’un oligarque russe, Illya Patakarsky. Et même si Deckard nourrit une haine vieille de 10 ans à l’égard du milliardaire, il semble que ce ne soit pas l’unique raison qui ait motivé sa requête. Patakarsky semble être, en effef, au centre d’un vaste complot qui, de Moscou à Varsovie, pourrait bien déstabiliser le monde entier. Du reste, suite à une vague d’attentats en Estonie et en Pologne, le gouvernement russe est au bord de l’implosion. Justement, Illya Patakarsky rentre à Moscou, bien décidé à battre le fer tant qu’il est encore chaud. Moscou, c’est d’ailleurs également là-bas que Scarlett s’est réfugiée auprès de Krassimov, un apparatchik ex-membre du KGB dont Illya veut également se venger. Et puisque que c’est à Moscou que semble se livrer les derniers combats, Gail et Deckard y font route sans plus tarder…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

3 mois et 6 dessinateurs pour 6 épisodes menés à la cadence des meilleures fictions d'outre-Atlantique pour le petit écran… Cette 2éme saison d’Empire USA qui s’achève ici, aura rempli haut la main ses objectifs, en offrant aux addicts de thriller rythmé un ensemble captivant. Elle aura été surtout minutieusement calibrée par un Stefen Desberg plus que jamais expert dans l’art de tordre avec délice la structure de son scénario. Au final, s’il fallait noter la trame générale proposée, on ne pourrait peut-être pas atteindre les sommets. L’ensemble emprunte en effet les chemins d’un récit classique d’espionnage, dont l’originalité réside uniquement dans la remise au goût du jour (fort bien étayée) des antagonismes entre russes et américains. Mais en démultipliant les angles de narrations, en centrant l’action sur l’interactivité des personnages, en grattouillant leur psychologie, en jouant sur les mystères de leur passé, le récit s’emballe de bout en bout pour une force d’attraction maximale. Oubliées, alors, les surprises téléphonées, la complexité de l’écheveau, l’exagération diluant parfois la crédibilité du récit (tout le monde couche avec tout le monde, joue double ou triple jeu, est un gros pourri, a un lien avec plusieurs autres protagonistes…) : on se laisse faire sans respirer, attendant pour souffler la toute dernière planche et son petit diner aux chandelles bien mérité. Mais avant, Jared aura bouclé l’ensemble des questionnements (par exemple : quid du père de Deckard ? Quid de la CIA, du KGB, de Scarlett, Oksana, Boris, Janet… ?) offrant sur un plateau les origines de la haine Deckard/Patakarsky et livrant aux médias les rouages du complot. D’ailleurs, on parle de Jared, mais il faut avouer qu’il n’aura pas été très actif, cette saison. En le plaçant dans ce jeu d’intrigues au même niveau que le lecteur, Desberg nous porte au cœur de l’action, au risque de freiner l’activité de son héros. Quoi qu’il en soit et même si le dessin est moins « raccord » ici avec la ligne graphique de la série, l’entreprise force le respect. Du très bon boulot. Vivement la suite (?).

voir la fiche officielle ISBN 9782505011521