parution 20 mai 2011  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Western, Thriller

Fraternity T1

En pleine guerre de Sécession, un groupe d'Hommes décide de vivre en communauté et de rester à l'écart du conflit qui oppose le nord au sud... Mise en bouche d'un récit original, particulièrement prenant...


 Fraternity T1, bd chez Dargaud de Canales, Munuera, Sedyas
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2011

L'histoire :

Milieu du XIXe siècle. Un groupe d'hommes et de femmes idéalistes fonde dans l'Indiana la colonie « New Fraternity ». Une société vivant à l'écart du monde, de la guerre qui déchire le nord et le sud et reposant sur un partage équitable des biens. Lors d'une partie de chasse, les hommes traquent la bête qui dévorent leurs poules et tombent nez à nez avec un enfant sauvage. La plupart des hommes sont prêt à faire la peau à ce jeune enfant, mais l'un d'entre eux les en empêche et emmène l'enfant dans la confrérie afin de l'éduquer. Cinq ans plus tard, Émile, l'enfant sauvage, a fait beaucoup de progrès, mais il ne parle toujours pas. Souvent pris à parti par les autres enfants, Émile se rend souvent en forêt pour y rencontrer l'étrange créature qui y vit et prenait soin de lui avant qu'il soit recueilli par les membres de New Fraternity. Alors que cette société utopique misant tous sur le partage équitable semble prendre l'eau un peu plus chaque jour, Émile tombe nez à nez avec un groupe de soldats ayant abattu l'un des leurs. Ces derniers demandent au jeune garçon de les emmener voir Fanny Zoetrope, un membre important de la communauté. Les soldats expliquent qu'ils ont survécu à une embuscade et perdu la trace de leur officier. Ils souhaitent à présent rester à l'abri dans la communauté. Bien que partagés, les habitants acceptent de leur offrir l'hospitalité...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette nouvelle série scénarisé par Juan Diaz Canales (Blacksad, Les patriciens) et mise en dessins par José-Luis Munuera (Walter le loup, Nävis...) est tout simplement captivante. Un groupe de personnes décide de fonder une communauté vivant en autarcie à l'écart des nouvelles du monde et surtout de la guerre de sécession qui sévit aux États-Unis. Sur le principe de la fraternité, cette société est censé vivre grâce à leurs propres ressources et à un partage équitable des tâches. Malheureusement après quelques années, cette société utopique se rapproche de plus en plus de l'échec et l'écart entre ceux qui travaillent et ceux qui profitent du système se creuse. À cette considération plus que « politique », se greffe la dimension d'épouvante avec la présence d'une mystérieuse créature vivant dans la forêt, qui semble avoir un lien mystérieux et unique avec l'enfant sauvage recueilli quelques années plus tôt. Enfin, ce contexte ce trouve perturbé par l'arrivée de soldats pas très francs quant à la réelle raison de leur présence parmi eux. Le récit se met idéalement en place, alternant les différents événements et la découverte des nombreux protagonistes (Émile l'enfant sauvage, Fanny la seule femme du conseil, le doyen McCorman, Josiah, Sawyer...) tout en laissant nombre de zones d'ombres donnant très envie de poursuivre la lecture. Munuera livre comme d'habitude du très bon travail, avec des décors fouillés, des plans et des angles de vues diversifiés (mention spéciale à la planche de la page 44, parfait modèle d'efficacité) et la mise en couleurs finement sordide de Sedyas, jouant avec malice entre l'ombre et la lumière. Au final cette première partie est une vraie réussite et c'est avec impatience et fébrilité qu'on attend déjà la suite de cet admirable diptyque...

voir la fiche officielle ISBN 9782205067408