parution 21 octobre 2011  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Western, Thriller

Fraternity T2

En ces temps de famine et de guerre, la nature humaine reprend ses droits sur les idéaux et ce qui n’était qu’un doux rêve devient dès lors un véritable cauchemar. L’Utopie qu’est New Fraternity a vécu…


 Fraternity T2, bd chez Dargaud de Canales, Munuera, Sedyas
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2011

L'histoire :

New Fraternity connait ses dernières heures, mais elle ne le sait pas. Plus que le sort de la Bête enfin captive, la guerre et la famine mettent à mal l’unité et les fondements mêmes de la communauté. Superstition, bigoterie, arrivisme, sectarisme ou racisme resurgissent et sapent l’unité de façade qui prévalait jusqu’ici. Seuls Emile et Marie semblent être épargnés par l’hystérie collective. Mais après la mort de Mc Corman, la folie meurtrière de Josiah sera l’étincelle qui mettra le feu aux poudres et libèrera les rancœurs de chacun. La démence plus que la raison guident désormais les habitants de la petite communauté qui, en voulant tuer la Bête, iront jusqu’à détruire leur propre ville et avec elle, leurs rêves d’un monde meilleur. Comme l’avait prophétisé Alexander, « New Fraternity ne survivra pas à son fondateur » et dès lors chacun doit retourner vers le monde qu’il avait voulu laisser derrière lui. Seuls quelques-uns refuseront, par conviction ou faute d’alternative, à renoncer à leurs rêves et iront poursuivre l’Utopie, plus au Nord, à Nashoba…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

José-Luis Munuera et Juan Diaz Canalès nous avaient fortement impressionnés avec le tome 1 de Fraternity, à tel point que l’album avait été élu Bédien d’Or… sans aucune hésitation. Ce deuxième album s’inscrit dans la même veine, mais dans un registre beaucoup plus sombre et désenchanté. Alors que le premier opus laissait entrevoir une lueur d’espoir sur la pérennité du rêve de Robert McCorman, il est clair désormais que son utopie ne lui survivra pas. Cet album nous plonge au cœur même des tensions de cette société improbable. Couleurs, cadrage, découpage, dialogues concourent à nous décrire la lente déliquescence de New Fraternity, symbolisée par le naufrage de Josiah – jadis pilier de cette communauté et aujourd’hui fossoyeur de celle-ci. Un album tourmenté dans lequel seules la fragile innocence d’Emile et la force de Fanny apportent une note d’amour et d’espoir. Un album qui sait mettre en images et en bulles toute une palette d’émotions humaines, surtout les pires, en faisant preuve d’une grande maîtrise graphique et scénaristique – voir la planche 33 ou la superbe double-page (46/47) pour s’en convaincre ! Un très bel album qui se structure autour d’une question toute simple : la Bête est-elle celle qui vit au fond de la forêt ou celle qui est tapie au fond de chacun d’entre-nous ?

voir la fiche officielle ISBN 9782205067644