parution 29 mai 2015  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Humour

Guide sublime

Le guide sublime à la tête de l’état du sublimeland est sublime. Et si t’es pas d’accord, t’es déjà mort. Toute ressemblance avec des dictateurs existants ou ayant existé serait parfaitement rationnel. Un recueil de strips enchainés bidonnants…


Guide sublime, bd chez Dargaud de Erre, Greff
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2015

L'histoire :

Au Sublimeland, un pays peu regardant sur le suffrage démocratique, un chef d’état autoritaire vient d’accéder au trô… au pouvoir. Autoproclamé « guide sublime », il prend aussitôt des mesures pour soigner son charisme et son absolutisme écrasant. Primo, il décide de rendre o-pli-ka-toire (sic) le port de la moustache pour les hommes et de la frange pour les femmes. Lorsque des idées de réformes saugrenues lui viennent, il les hurle avec une telle violence et un énervement à fleur de peau, que son conseiller, le gros Plonk, et le chef de la Popo (la police politique), le blafard Goémon, flippent leur race. Surtout qu’après quelques minutes de décret, Plonk ne porte toujours pas de moustache. Viennent alors l’heure des premiers bilans. Ils sont catastrophiques, la famine règne, le peuple gronde. Mais officiellement, il ne faut surtout pas le dire : le Sublimeland vit dans la félicité. Et si deux tiers de la population n’a pas de quoi se nourrir, la solution est limpide : il suffit de les envoyer dans des camps spéciaux qui offrent l’avantage de les supprimer. C’est pourtant pas compliqué. Le guide sublime fait aussi un discours devant une place noire de monde. Or, un affront ultime lui est porté : dans la foule, il entend un ventre gargouiller…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En ce joli mois de mai 2015, une rumeur a plané quelques heures en provenance de Corée du Nord : le dictateur Kim Jong-Un venait d’exécuter son ministre de la défense à grands coups de missiles dans la tronche. L’avait qu’à pas s’assoupir en pleine cérémonie officielle. Certes, il ne s’agissait que d’une rumeur… mais le monde entier a tout de même cru à cette info, en dépit de son exubérance. Faut-il y voir un coup marketing des éditions Dargaud en faveur du Guide sublime ? En effet, le moustachu dictateur du Sublimeland parodié dans cet épais ouvrage par Fabrice Erre, pour la première fois en tant qu’auteur complet, est un ersatz à peine caricaturé du dictateur nord-coréen. Le concept des gags enchainés est efficace : le dictateur et ses sbires sont cadrés en macro plan, dessinés au crayon épais avec des tronches méga-expressives de maniaco-débiles hystériques. Place à l’exercice autocratique et déshumanisé du pouvoir, qui ne souffre d’aucune perturbation de décor. A chaque page, un gaufrier de 4 cases présente un débordement despotique dont la cruauté cynique n’a d’égal que l’absurdité. Dès les premières pages, on se bidonne franchement, tant la crétinerie féroce parvient sans cesse à se surpasser elle-même. Et puis à la longue, on s’habitue… on rit moins… on a apprivoisé le ressort comique. D’où l’adage : les dictateurs, c’est comme les chips au vinaigre, faut pas en abuser pour pas se lasser du goût.

voir la fiche officielle ISBN 9782205073874