parution 01 juin 2006  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Espionnage

Imago Mundi T7

Les orgues de Simushir

En mission archéologique sur une île volcanique, l'agence Imago Mundi décèle l'imminence d'une éruption grâce à sa technologie de pointe. Premier volet du nouveau diptyque, toujours entre science et fiction...


 Imago Mundi T7 : Les orgues de Simushir (0), bd chez Dargaud de Braquelaire, Corbeyran, Brahy, Marquebreucq
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2006

L'histoire :

En déplacement en Israël sur un site de fouilles archéologiques, Harald Haarfager, fondateur de l’agence Imago Mundi, se voit proposer un nouveau contrat par son amie anthropologue Alva. Il s’agit de prouver que les Jomons, ancêtres néolithiques de la civilisation japonaise, ont jadis peuplé l’archipel des Kouriles, entre le nord du Japon et la péninsule du Kamtchatka. La technologie de l’agence – une sonde laser basée sur la résonance magnétique mise au point par Loïc Mellionnec et les programmes de décryptage de Leïa Lewis – permettrait aux chercheurs d’épargner bien des coups de pioche… Sur place, les membres de l’agence découvrent une île volcanique sauvage et font la connaissance d’une équipe de 3 géologues russes. Ces derniers étudient les différents minerais entrant dans la composition du sol de Simushir, une des îles les plus volcaniques du monde. Mais leurs avis sont partagés sur la dangerosité de leurs recherches, en raison d’un éventuel réveil des volcans. Sur un relevé sismographique envoyé par email à Loïc, ce dernier semble repérer un risque d’éruption sur une courbe sinusoïdale. Motivé par le charme d’une des géologues, il décide alors de se rendre sur l’île en question, et de mettre à la disposition des russes la sonde de secours de l’agence…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Chaque diptyque de la série met en relation une intrigue différente avec des axes de recherches high-tech. Malgré les efforts de vulgarisation des scénaristes, les principes scientifiques mis en avant resteront sans doute très lointains pour le commun des béotiens que nous sommes. Mais la caution d’Achille Braquelaire, professeur et chercheur, ainsi que quelques explications dans les pages intérieures, semblent attester de la vraisemblance de la chose. Ici, une sonde laser permet d’obtenir une courbe, qui, une fois décryptée, alerte de l’imminence d’une éruption volcanique. Le talent de narrateur d’Eric Corbeyran se charge de donner du rythme et une intrigue à tout cela. Mis en relief par le dessin réaliste de Luc Brahy, toujours efficace, et complété par la colorisation impeccable de Marcquebreucq, le résultat se laisse une nouvelle fois lire avec intérêt. A noter : si le concept éditorial de la série permet aux albums de sortir deux par deux en même temps, formant à chaque fois une histoire complète, ce quatrième diptyque est sans doute celui dont les deux parties se détachent le plus aisément. A suivre sur la chronique du tome 8…

voir la fiche officielle ISBN 9782871298816