parution 01 avril 2004  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Policier, Espionnage

L' agence Hardy T3

Le poison rouge

Direction l'Union Soviétique pour Edith Hardy, toujours sur les traces d'Antoine Dubreuil, le jeune chimiste disparu. Une intrigue confuse au dessin fade.


L'agence Hardy T3 : Le poison rouge (0), bd chez Dargaud de Christin, Goetzinger
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2004

L'histoire :

Au printemps 1956, vaches, fermiers, vitriers se côtoient encore dans une rue traditionnelle de Paris. Seule trace de modernité, l’agence Hardy qui mène actuellement deux enquêtes privées. Aux bras de Marinnette, le jeune assistant Vittorio rêve d’un monde plus moderne, à la mesure de ses ambitions. Edith Hardy, bien trop occupée à résoudre l’enquête politico-scientifique pour laquelle elle a été mandatée par Gaston Lecauchois, PDG d’une entreprise pharmaceutique, se laisse « doubler » par Vittorio dans l’affaire Malamud. Une vieille femme spoliée de l’héritage de son frère défunt par le gouvernement soviétique. De son côté, l’infatigable Edith peine a débrouiller la toile d’araignée dans laquelle Antoine Dubreuil, le jeune et brillant chimiste, s’est naïvement laissé emprisonner. Les services secrets anglais, français et soviétiques tentent chacun d’intervenir pour s’accaparer Antoine en passe d’achever une nouvelle formule d’antibiotiques…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans un premier tome encourageant, on découvrait Edith Hardy, détective privée d’un nouveau genre, dans un Paris sur les prémices des trente glorieuses. Mais à partir du deuxième tome, les enquêtes élaborées par Pierre Christin (Valerian, La croisière des oubliés, Partie de chasse…) ne nous offraient rien de nouveau, excepté une intrigue volontairement complexe particulièrement pénible à comprendre. On espère juste ne jamais avoir affaire à une détective aussi laborieuse... On se surprend à plusieurs reprises à revenir en arrière pour se remémorer qui est Popov, Jones Angelier ou encore Koskas. Pour le lecteur, ce jeu de détectives n’est malheureusement pas aidé par le dessin d’Annie Goetzinger (Casque d’or, Felina…) peu expressif et fade, aux couleurs ternes. Seuls les mœurs et la société de l’époque, parfaitement restitués, ainsi que l’originalité de suivre une affaire d’espionnage industriel, offrent un intérêt pour les amateurs. Ce troisième tome bien peu passionnant boucle enfin ce premier cycle…

voir la fiche officielle ISBN 9782205054231