parution 17 janvier 2014  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Mondes décalés

La Colère de Fantomas T2

Tout l'or de Paris

En faisant définitivement taire ceux qui l’ont conduit sur l’échafaud et en voulant s’emparer de Tout l’or de Paris, Fantômas poursuit son implacable vengeance. Un 2éme épisode toujours délicieusement effroyable et gorgé de rebondissements.


La Colère de Fantomas T2 : Tout l'or de Paris (0), bd chez Dargaud de Bocquet, Rocheleau
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2014

L'histoire :

L’inspecteur Juve et le journaliste Fandor avaient réussi à le confondre. Le juge Fardier avait prononcé la peine capitale. Et on avait même assisté massivement à son exécution. Pourtant, Fantômas est plus que jamais en vie, décidé à faire payer à tous ceux qui avaient participé à sa chute une addition particulièrement salée. A nouveau insaisissable, le criminel semble nourrir le projet de s’approprier l’or de Paris. Aussitôt qu’il l’apprend, Juve fait surveiller la Banque de France et l’Hôtel de la Monnaie, les sites probables de ses futurs forfaits. Le temps passe, mais Fantômas n’agit pas. Pour précipiter les choses, Juve remonte une piste qui le conduit sur les quais de la Seine. Caché avec Fandor dans un tonneau, il voit avec stupéfaction Fantômas assassiner le juge Fardier. Il intervient alors, mais la partie est déséquilibrée. Il s’en faut d’ailleurs de peu pour que les deux enquêteurs y laissent également la peau. De retour au bercail avec Fandor, pour y prendre quelques soins et repos, Juve prend connaissance d’un courrier particulièrement inattendu : la mère de Fandor qui a disparu depuis plus de 16 ans lui apprend qu’elle revient très prochainement en France. Elle, qui était partie en confiant son enfant à Juve pour échapper à Fantômas, croit le criminel mort et pense – à tort – en être définitivement débarrassée. Laissant Fandor et Juve à leur trouble (et d’ailleurs l’ignorant), Fantômas, quant à lui, met enfin son projet à exécution. Mais contrairement à ce qu’il avait laissé croire, ce n’est pas aux deux établissements surveillés qu’il s’attaque – tout du moins pour le moment. En une nuit, ses complices épluchent en effet tous les monuments de la capitale de leurs dorures et autres ornements. Ce qui, soit dit en passant, fait entrer dans une colère noire le supérieur de l’inspecteur Juve, le commissaire Havard...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ponctué par une confrontation on ne peut plus explosive – coûtant une demi-moustache à Juve et la tête du juge qui avait confié le sort de Fantômas à la guillotine – le premier volet de cette (première ?) trilogie signait le retour aussi jubilatoire que flamboyant d’un méchant absolu. Méchant, mais surtout astucieusement transgressif (comme le soulignent habilement deux éminents spécialistes du criminel en préface). Car si l’objet principal de ce récit en trois temps est de mettre en scène la vengeance colérique de cet insaisissable malfrat, il en offre une double combinaison. D’accord ! Notre bonhomme rigole à planter des broches dans les mirettes de témoins à la langue bien pendue. Il s’amuse, d’un coup sec, à arracher ce même appendice de la bouche des domestiques trop curieux. Ou encore, il pend par les pieds les curés chapardeurs. Mais sa vengeance voit plus grand qu’un jeu de massacre violent : il veut l’Etat à sa botte, lui léchouillant les arpions, tandis que lui s’amuse avec son Economie. Aussi, il trouve dans ce second volet le moyen d’y parvenir en organisant aussi malicieusement que consciencieusement un pillage en règle de l’or français (moulures et dorures comprises). Y parviendra-t-il ? Dans le jeu chat-souris qui l’oppose une énième fois à Juve et Fandor n’est-il pas le plus costaud des trois ? D'autant qu’un est en disgrâce avec sa hiérarchie et que l’autre se trouve un brin préoccupé par le probable retour de sa maman absente depuis plus de 16 ans. Bien malin celui qui peut déjà pronostiquer l’issue de l’ambitieux projet du voyou masqué ou celle de la confrontation. En tous cas, ce deuxième épisode ne nous offre aucun répit. Et ce, grâce à la vivacité du récit, les insertions humoristiques permanentes, les rebondissements claquants, les bastons millimétrées ou les trouvailles et clins d’œil judicieux (la participation de Méliès à l’enquête, par exemple). D'autant qu’il s’interdit à la fois toute demi-mesure, plantant un personnage au charisme de l’effroi hypnotique. Mais aussi parce qu’il ouvre de nombreuses pistes pour la suite du récit (relation amoureuse Fantômas / Lady Beltham ; rôle de la mère de Fandor…). Le cliffhanger final en est le plus bel exemple, qui nous livre une complicité inattendue. Une nouvelle fois, l’empreinte graphique laissée par Julie Rocheleau est un formidable atout. Jeux sur les couleurs, sur la lumière ou sur la matière, découpage, cadrage, ombres chinoises sellent l’atmosphère avec justesse, accordant à la Colère de Fantômas son incroyable force pulsionnelle. De quoi nous faire trembler une seconde fois…

voir la fiche officielle ISBN 9782205071726