parution 01 septembre 2003  éditeur Dargaud  collection Poisson pilote
 Public ado / adulte  Thème Mondes décalés, Historique

La nuit de l'inca T1

Un matin au pays des Incas, le soleil ne réapparaît pas. C’est sûrement la faute à Maki le manchot ! Une œuvre originale et moderne, tant dans sa narration que dans son style graphique.


La nuit de l'inca T1, bd chez Dargaud de Vehlmann, Duchazeau
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2003

L'histoire :

Berger manchot, Maki traverse un petit village des Andes péruviennes avec son troupeau de lamas. Son infirmité lui vaut d’être le bouc émissaire des villageois et les cailloux pleuvent sur son passage. Même Ruphasqa le sorcier, gardien des Huacas, encourage les plus hargneux à jeter de grosses caillasses sur le pauvre mutilé. Mais Maki a l’habitude. Seul un enfant, Cuzquiño, lui vient en aide. En sa compagnie, Maki aime contempler le coucher du soleil sur les hauts plateaux. Ils en profitent pour discuter de la vie, du pouvoir des Huacas et aussi du drôle de rêve de Maki. Un soir, il a cru lire dans les étoiles qu’un jour prochain le soleil ne se lèverait plus. « Carrément !», s’étonne Cuzquiño. Sommé par sa mère de ne plus fréquenter le manchot, Cuzquiño redescend au village pour la nuit, laissant Maki seul devant un splendide coucher de soleil. Mais ce spectacle semble être le dernier. Car le lendemain, la prémonition de Maki s’accomplit : la journée reste baignée dans une totale obscurité …

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Au scénario, Fabien Vehlmann (Green Manor, I.A.N., Le marquis d’Anaon, Des lendemains sans nuage…) conte une énième fable sur la différence et l’exclusion, qui n’en demeure pas moins intelligente et drôle. Les dialogues et les réactions des protagonistes sont volontairement décalés par rapport à la culture péruvienne. Franz Duchazeau (Igor et les monstres) dessine de son côté avec des coups de crayons fins et hachurés. Un style simple et moderne qui convient parfaitement au récit. Reste que cette histoire de soleil qui disparaît au pays des Incas n’est pas sans rappeler un épisode culte du 9e art : Tintin dans Le temple du soleil. Mais cette fois, les Incas ne sont pas totalement ignorant vis-à-vis du phénomène d’éclipse. Ils savent que cette manifestation naturelle ne dure qu’une dizaine de minutes tout au plus et que la disparition du soleil trouve son origine ailleurs. Oui, mais où donc ? Vehlmann a poussé bien loin le fantastique et on est assez curieux de découvrir la pirouette explicative, délivrée dans le prochain et dernier tome.

voir la fiche officielle ISBN 9782205054217