parution 01 janvier 2004  éditeur Dargaud  collection Poisson pilote
 Public ado / adulte  Thème Mondes décalés, Historique

La nuit de l'inca T2

Au pays des incas, un simple manchot perce le mystère du soleil disparu. Une fable savamment traitée avec humour, mais sur un sujet dramatique et emprunt de philosophie.


La nuit de l'inca T2, bd chez Dargaud de Vehlmann, Duchazeau
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2004

L'histoire :

Au pays des incas, un beau jour… ou plutôt après un ultime crépuscule, le soleil ne s’est plus levé. Une nuit interminable et glaciale terrorise les habitants de l’empire inca. Selon les prêtres, le dieu Soleil réclame un sacrifice à la mesure de son mécontentement. Tout ce qu’il y a de plus beau, de plus précieux, doit être brûlé pour faire revenir le soleil. Tandis que des caravanes entières sont conduites dans l’obscurité jusqu’à Cuzco, Maki, un berger manchot, s’est réfugié dans un temple sacré et a parlé avec les esprits des ancêtres. Abasourdi par la folie qui s’est emparée de ses pairs, il redoute maintenant que les sorciers immolent les villageois. Hanté par cette idée, il erre dans les ténèbres, lorsqu’il arrive à la citée sacrée de Sacsayhuamàn, où sont perpétrés les sacrifices. Après avoir eu confirmation de ses craintes, il cherche un moyen de rencontrer l’Inca en personne pour le convaincre de l’inutilité des sacrifices…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Enfin ! Nous allons savoir pourquoi le soleil a disparu dans l’empire inca. Sur un graphisme de Franz Duchazeau (Igor et les monstres), qui demeure à la fois sobre et tourmenté, simple et efficace, ce deuxième tome clos le conte philosophique imaginé par Fabien Vehlmann (Le marquis d’Anaon, Green manor, IAN…). Alors que le premier épisode nous servait une leçon de tolérance et de fraternité, cette suite se fait plus grave, plus dramatique, en dépit de la clarté du jour retrouvé (à la fin). Vehlmann use d’une nuit métaphorique pour nourrir sa réflexion philosophique. Ainsi qu’en ce bas monde, nuit et jour se succèdent, après la vie, vient la mort. La pénombre prolongée sert à illustrer la dimension du paradoxe de l’existence. Pourquoi la vie doit-elle continuer pour autrui lorsque l’on se sait condamné ? A quoi bon vivre, puisqu’il faut mourir ? Pourtant traitée avec humour et légèreté, la réflexion nous laisse diablement pensifs…

voir la fiche officielle ISBN 9782205054453